Que veux-tu pour la nouvelle année?

Sans vouloir dire «je veux», qu’est-ce qui vous ferait plaisir pour la nouvelle année? Pour ma part, j’ai vécu une invasion de puces, un vol d’identité et un déménagement dans les mêmes deux semaines de novembre (oui, oui, des puces et le vide total de mon compte quelques jours avant de déménager, sympa non?) Je peux avouer que j’ai très souvent pleuré en boule dans mon lit, entourée de mes boîtes. Maintenant que tout est (presque) réglé, la première chose que j’aimerais avoir c’est la paix pure et simple. Donnez-moi une pause de ma vie. Donnez-moi une pause de mes soucis.

Il paraîtrait que nous voyons nos problèmes plus gros qu’ils ne le sont à cause de la pression et du stress que l’on se met nous-mêmes sur les épaules. Peut-être, mais l’année 2016 ne m’aura pas laissé de répit. Et je ne parle pas simplement de mes derniers problèmes de novembre. À sa façon, 2016 m’en aura fait vivre de toutes les couleurs. Je regarde derrière moi et je suis impressionnée d’avoir pu continuer. Fière, oserais-je dire.

force montagne bravoure

Source: https://static1.squarespace.com/

Les montagnes russes émotionnelles que j’ai traversées me donnent le vertige avec le recul. Mais j’ai réussi.

Je retiens cette belle leçon de l’année 2016. Je me suis découvert une nouvelle force. Je peux y arriver.

On souhaite souvent que l’année suivante soit meilleure (nouvelle année, nouveau moi!), mais il n’y a rien à changer de soi-même. Outre le fait que l’on veut changer, car on croit que l’année sera meilleure, ce n’est pas la façon de faire selon moi. Oublier l’année précédente pour recommencer du bon pied? Il faut plutôt reconnaître ce qui a fonctionné pendant les douze derniers mois pour bien poursuivre.

C’est ce que je vais faire. J’ai conscience de ce qui n’a pas marché, de mes réussites personnelles et de ce qu’il me reste à améliorer. Amenez-la, la nouvelle année. J’ai rechargé mes batteries, j’ai une cargaison de chocolat à n’en plus finir et j’ai mon nouvel appartement (trop parfait) pour me cacher de la vie si jamais j’en ai besoin.

Sur ce, je vous laisse avec cette chanson de Miro Belzil avec la collaboration de PL Cloutier. Elle est drôle et, étonnamment, pleine de vérité! Ça répond à de nombreuses demandes de plusieurs d’entre nous…

Source: https://www.youtube.com/