Style de vie Voyage

Déjà planifiées depuis quelques mois, les vacances seront tout simplement parfaites. Vive l’ambition d’une perfectionniste trop organisée. Une nuitée au pied du Mont-Tremblant, trois nuitées dans la belle région de l’Estrie dans un condo et une nuitée chez la belle-famille. Cinq nuits et six journées bien remplies. Du beau temps de qualité en famille, avec beaucoup d’activités planifiées. La semaine précédant les vacances, la météo s’annonce de notre côté, un ciel ensoleillé avec un beau 24 degrés.

C’est un départ, la valise d’auto pleine à craquer, la famille est prête à décoller. 20 minutes et 16 kilomètres de parcourus, le premier « quand est-ce qu’on arrive? » s’entend, alors qu’il reste 380 kilomètres de route à parcourir. Ouf, je regarde mon amoureux du coin de l’œil, on n’a pas fini, dans quoi on s’est embarqués!

Après la quarantième fois de Despacito entendue, chanson favorite des jumeaux, je décide de leur mettre un film et de m’assoir sur la banquette arrière pour diminuer les tensions.

On approche de Tremblant, à peine à 5 minutes, jumeau 1 regarde des vidéos de Pat Patrouille téléchargés sur mon cellulaire. Une fois dans la cours du Ultramar, il me regarde les yeux tout rond, MAMANNNNNN. Non ça y est. Je vois sa bouche s’ouvrir, ma première idée de génie est de créer un bol avec mes mains. Mon mari sort rapidement de l’auto et ouvre la porte, Jumeau 1 est penché entre deux lignes jaunes à vomir sa vie, jumeau 2 sort à ses côtés. Je lui dis de rester à l’intérieur de l’auto. Jumeau 2 vomit sa vie à côté de sa moitié. Je ris à en pleurer, c’est tout simplement absurde. Les gens nous regardent dans le stationnement et ne savent pas s’ils doivent rire ou pleurer pour nous. Même dans ses situations, la compétition se poursuit lorsque le premier dit à son frère : c’est moi qui ai vomi le premier.

Une fois à Tremblant, évidemment je tombe sur la carte démagnétisée… Nous profitions des installations et de la piscine.

tremblant.ca

Le lendemain, départ pour Bromont. Je fais déjà de l’anxiété rien qu’à y penser. Un autre 215 kilomètres à parcourir. Après le gravol (pas question de revivre ça), je m’installe à l’arrière avec deux sacs de plastique. Après 10 Despacito, les jumeaux s’endorment. Une fois à Bromont, on arrive au condo loué, trente minutes trop tôt. Aucune réception pour nous accueillir mais seulement un code de six chiffres pour ouvrir la porte. Le code ne fonctionne pas. J’appelle le concierge, mais il ne peut rien faire. 30 minutes sur le balcon, la porte barrée, les valises à nos côtés et évidemment une légère pluie est de la partie. Sors les chips pour les enfants et la bière pour les grands.

Une fois rentrée, nous sommes enfin installés pour trois nuits d’affilées. Le lendemain, on annonce aux jumeaux que nous allons au zoo. Dans l’auto, après trois Despacito, nous sommes enfin arrivés. Première erreur, prendre le chemin de l’Afrique pour aller voir les tigres. Mais dans le Livre de la jungle, les tigres sont en Afrique non? Après le zèbre, la girafe et l’éléphant, j’entends des hurlements : Où le TIGREEEEEE!. Bientôt mon chaton, on arrive en Asie mais regarde le lion. NON LE TIGRE!

zoodegranby.com

Une fois au magasin de souvenirs, un choisit des avions et l’autre un camion. Arrivés au parc aquatique, les avions jouent beaucoup mieux que le camion dans la pataugeuse. Au milieu des cris, je pars en gougoune, à la semi course chercher d’autres avions. Je traverse le zoo en entier et mon ménisque décide de me lâcher. Je boite jusqu’au magasin, mais j’ai les avions enfin. Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour eux? Même se détruire le genou.

Le lendemain, prise deux pour le zoo. Il reste le parc des dinosaures. C’est quand même la semaine de la construction et ils annoncent un gros 30 degrés. Une fois dans l’auto, on chante tous Despacito. L’auto ralentit et on aperçoit les tonnes d’autos qui sont dans le chemin pour se rendre… au zoo. Enzo : Allez papa fais put put? Euh non, ça ne fonctionnera pas. Je commence à faire de l’anxiété : si on ne peut plus entrer, car la capacité est atteinte, si on ne peut pas louer de poussette double, si on n’a pas d’emplacement pour installer nos sacs et serviettes? Je regarde mon amour et lui dit que je vais marcher. J’ai dix minutes à faire. Il me répond mais tu es blessée? Tu boites? Non, mais avez-vous déjà vu une mère déterminée. Rien à mon épreuve, glacière à l’épaule, je pars et dépasse les gens sur mon chemin. Tsé les vacanciers trop en vacances.

Running GIF - Find & Share on GIPHY

giphy.com

Arrivée au zoo, j’achète les billets, loue une poussette et je pars à la recherche d’un emplacement de choix. Les gens admirent les animaux, mais bloquent le passage. Tout en boitant, je marche rapidement pour, à mon grand désespoir, n’avoir aucune place. J’installe les serviettes et la glacière et retourne à l’entrée attendre mes trois hommes. Une fois à l’entrée, je grimpe sur une plateforme afin de repérer ceux-ci. Des milliers de personnes s’affilent dans les lignes d’attente, des milliers de famille ont eu la bonne idée de venir profiter du zoo et de l’amazoo. Habillée de mon short beige American Eagle et d’une camisole noire, les gens me posent des questions, comme j’ai le même kit que les employés du parc. Les familles doivent attendre une heure en ligne, sous le soleil qui tape, je suis fière de mon idée. Je vois enfin mes cocos arrivés et j’entends : Où le T-Rex MAMANNNN. Ce ne sera pas long. Oui, mais mamannnn! Oui on arrive. Après deux heures de cul à cul à attendre dans l’auto, pour un trajet de 15 minutes, je peux comprendre leur impatience.

14h00 sur le bord de la piscine, on entend un poucchhh. La mère d’à côté et moi ouvrons une bière en même temps. Je la regarde et elle me regarde : Dure journée?

Le lendemain, départ pour les basses Laurentides pour une nuitée et ensuite retour à la maison. Sur le chemin du retour, la lumière de la température de l’auto s’allume. Mon mari commence à paniquer. Ce doit surement être le fait que nous sommes pris dans le trafic, soit un détour de la route 117 via un petit chemin. La lumière check engine allume. Panique fois deux. Je suis sur le cellulaire à googler check engine quoi faire? On ne peut même pas se mettre sur l’accotement, il n’y en a PAS! L’auto commence à donner des coups et toutes les lumières s’allument. Que se passe-t-il? On l’a fait vérifier avant de partir pourtant. Finalement mon mari se stationne dans un ancien bar de danseuses fermé. Il l’a trouvé la place. Appelle notre concessionnaire, assurance terminée depuis quatre mois. Quatre putain de mois. Appelle une remorqueuse. Les jumeaux sont excités, un tour de remorqueuse… à 3$ le kilomètres!!! L’auto ne part plus, nous sommes chez un concessionnaire à 300 kilomètres de notre résidence.

J’appelle mon papa. Notre sauveur arrive trois heures plus tard et nous ramène. Jumeau 1 pleure sa vie : Je l’aime ma vannette je ne veux pas la laisser là. Premièrement ce n’est pas une vannette mais un sport-utilitaire et deuxièmement, elle va se faire réparer. La compétition se poursuit : C’est moi le premier qui dit à mamie qu’on a embarqué dans un camion remorque. Les gars, vous avez quand même vu des girafes!

Welcome to my life… ou Welcome to the jungle!

Un article de
Catherine Brière's Avatar
Catherine Brière

Détentrice d'un Baccalauréat en gestion et design de mode et certificat en communication, Catherine se laisse guider par ses deux passions les plus chères :...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

C'est quoi, voyager seule?