Style de vie Voyage

OK, je l’avoue : J’ADORE créer des itinéraires de voyage. C’est un peu comme commencer mon voyage tout en étant encore chez moi. Ça me fait du bien. Ça rend les semaines (ou les mois) d’attente avant mon départ un peu moins long.

Cependant, je réalise que plusieurs se sentent désorientés lorsque vient le temps de prévoir leur itinéraire. Par où commencer ?

Voici comment arriver à planifier 2, 3 ou même 6 semaines dans un pays que tu ne connais pas encore.

1.Fais un tableau de trouvailles

Un inspiration board va te servir à rassembler toutes tes idées au même endroit. Ça peut être des images et des articles que tu accroches à un babillard chez toi ou alors un tableau numérique, comme sur Pinterest. Ton tableau de trouvailles va organiser tes idées et tu auras plus de facilité à te souvenir de ce que tu ne voudras vraiment pas manquer une fois sur place.

2. Utilise les outils à ta disposition

Le web regorge de mille et un outils plus ou moins efficaces pour t’aider à créer ton itinéraire de voyage. Tu peux consulter (ici) mon article sur mes outils coup de cœur. En plus, pour moi, l’étape qui vient immédiatement après l’achat du billet d’avion est l’achat de mon Lonely Planet version papier. Le guide te fournira une foule d’infos utiles concernant les itinéraires conseillés, les activités à faire, les endroits à ne pas manquer, etc. Je te le dis, tu pourrais même te fier à 100% sur ton Lonely et tu passerais un voyage d’enfer !

travelSource : Unsplash

3. Renseigne toi. Beaucoup.

À moins que tu ne voyages pendant une grande période de temps, te renseigner sur ta destination avant le départ va te permettre d’économiser énormément de temps et d’argent.

La partie la plus importante de ton budget ira sans doute dans le transport, tandis que la deuxième ira sans doute dans l’hébergement.

Comment vas-tu te déplacer une fois à l’intérieur du pays ? En autobus ? Location de voiture ? En vélo ou à pied ? En avion ? Toutes ces options viennent avec des coûts plus ou moins importants selon la destination. En allant au Chili, j’étais loin de m’imaginer que les vols intérieurs étaient aussi chers (merci à l’Europe et ses low-cost pour rendre nos voyages si faciles et à petits prix). Pour avoir un aperçu rapide des coûts de transport, je te propose deux options :

  • D’abord, compare les options pour les deux villes les plus éloignées de ton itinéraire (même si ce n’est que préliminaire). En Espagne, par exemple, la plus longue distance que je devais faire pour rejoindre une autre ville était Barcelona-Granada et le billet de bus me coûtait 120$ (juste avant Noël). Comme le prix de l’autobus est souvent en fonction de la distance parcourue, je savais donc que peu importe le distance que j’allais faire par la suite, il était fort probable que le billet ne dépasse pas les 120$.
  • Ensuite, la deuxième option est de vérifier les coûts pour te rendre dans une région off-the-beaten-path. Habituellement, moins il y a de départ pour un endroit, plus le billet est cher. Alors si tu prévois te rendre dans un de ces endroits plus reculés ou moins touristiques et que le billet est dans les 50$, tu peux t’attendre à ce que le transport pour des endroits plus fréquentés soient moins chers.

Et, évidemment, informe-toi sur le prix des tickets d’autobus de ville, le coût des taxi ou des ferrys, et aussi sur le coût du transfert de l’aéroport au centre-ville.

Tu dois être au courant des prix pour pouvoir respecter ton budget. Par exemple, voyager avec un budget pendant trois semaines en Islande, c’est plus que possible, mais tu dois savoir comment voyager dans ce pourtant si petit pays sans trop dépenser, (l’article juste ici). Mon truc pour avoir une idée du coût de la vie dans un autre pays ? Je regarde le prix d’un dortoir ou d’une chambre double privée en hostel sur Booking. Comme je l’ai dit plus haut, l’hébergement va probablement être la 2e source de dépenses en importance après le transport ; ça te donne donc une grossière idée de combien tu peux t’attendre à dépenser sur place.

Le reste, activités, nourriture et achats personnels, tu peux figurer sur place. Et dis-toi que tu pourras toujours trouver des activités qui correspondent à ton budget.

travelSource : Unsplash

4. Laisse-toi du temps

Ne prévois pas ton itinéraire au quart de tour. Laisse-toi du temps pour explorer. Laisse-toi du temps pour les imprévus. Laisse les rencontres que tu feras guider tes choix d’activités sur place, tes prochaines destinations.

5. Ne réserve pas tout d’avance

Mon premier voyage sac-à-dos était réservé en entier avant même de décoller de l’aéroport. Bien que je ne regrette rien de mon voyage, trop planifier peut être très fatiguant. En plus, tu auras sûrement l’avis de voyageur sur place, et tu voudras probablement changer un peu tes plans. Par contre, si tu voyages en haute saison ou pendant des fêtes nationales (Noël, Pâques, la Toussaint, etc.), oublie conseil et réserve tes hébergements et certaines activités au moins quelques jours d’avance.

Si tu suis ces quelques conseils, planifier ton itinéraire devrait être un peu plus facile. Si tu as besoin de plus de conseils, écris-moi et il me fera plaisir de te lancer sur d’autres pistes !

Bon voyage !

Un article de
Caroline Fortin's Avatar
Caroline Fortin

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

S'hydrater: réellement important quand on fait du sport