Bébé & Cie Style de vie

Cet article ne s’adresse pas uniquement aux femmes enceintes. Et non! Je suis enceinte de quelques mois, et comme toute femme dans cet état, j’ai découvert le bonheur des pantalons de maternité. Oui oui, le BONHEUR.

via GIPHY

Sérieusement. Je n’ai jamais été aussi confortable. Vous l’avez sûrement déjà entendu. Ce qui m’a étonnée, c’est que ça n’a jamais été aussi facile magasiner des pantalons qui ont du style, qui sont confortables pour la vie de tous les jours et le boulot et pour lesquels je n’hésite pas pendant des heures sur la taille à prendre. On s’entend qu’il faut faire attention lorsqu’on magasine enceinte et ne pas acheter tout le magasin – le linge est « valide » pour une courte période de vie, si on peut dire ça comme ça.

J’ai toujours été petite et j’ai toujours eu des courbes, mais avec une absence de rondeur aux fesses. Forte poitrine, petites fesses – et je n’y changerais rien (insérer un petit message de self love ici).

Ceci dit, mes pantalons de maternité sont taille basse (parce que je ne prétends pas connaître toutes les marques ou styles), donc se retrouvent sous la bedaine. Je n’ai donc pas de bouton de jeans qui me rentre dans le milieu du nombril et fait le super effet de « muffin top ». Je n’ai pas non plus des pantalons de travail qui vont au niveau du ventre, mais qui sont zéro ajustés au niveau du fessier – zéro courbe garantie ici. C’est littéralement comme porter des leggings, sans avoir besoin de porter une tunique / chandail long / robe.

De ce que j’ai vu, il n’y a pas un million de tailles – XS. S  M, L, XL! Moi qui portait 12 / du L-XL parfois à cause de la manière dont les pantalons sont faits, chaque paire de médium maternité me faisait comme un gant. J’ai l’impression d’avoir 10 ans – l’âge où tout faisait et c’était simple (salut la puberté avec les seins et les hanches).

Tout ceci me ramène à une réflexion — est-ce que vous vous souvenez de l’histoire virale de la fille qui a demandé à son ami de l’aider avec le ménage de printemps de sa garde-robe? Le gars n’était pas particulièrement bâti et portait du médium de gars. Il trouvait ça hallucinant que l’équivalent dans les t-shirts de filles c’était un XL. Et même là, il l’a essayé et c’était particulièrement serré! Ça joue sur notre psychologie, ça, à quelque part, non?

J’ai particulièrement hâte de voir si dans un an, un an et demi si 1) les pantalons seront aussi portables/confortables et 2) s’ils m’iront aussi bien. Je peux rêver, non?

Si c’est le cas, je pars une révolution (not) et je continue de ne porter que ce genre de pantalons. La vie est trop courte pour souffrir le port de pantalons inconfortables. Et pour celles à qui ça arrive, l’élastique de ventre/taille monte aussi assez haut pour cacher ta belle petite craque de plomberie. ;)

Un article de
Marie-Jules Morris Bourgouin's Avatar
Marie-Jules Morris Bourgouin

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Révélations choc: mon passage de Apple à Androïd