Faits Vécus

J’ai toujours admiré les grandes amitiés du petit écran. Une amitié compliquée comme Lauren et Heidi, une amitié profonde comme Brooke et Peyton et parfois même, une amitié qui tournait autour de la richesse et des mensonges comme Blair et Serena. Une amitié qui ferait changement de ma solitude quotidienne, des fous rires qui n’existaient pas et surtout, une amitié qui pourrait en partie, guérir mes plus profondes cicatrices.

Amitié, Relation

Source : imgfave

Parce que personne n’écoutait jamais ce que j’avais à dire…

Personne ne comprenait vraiment ce que je vivais…

Je n’avais plus rien, j’étais plus rien

Et puis, tu es un rentrée dans ma vie

Et rien, est devenu absolument tout.


Ta présence est un réel cadeau. Je t’aime parce que tu fais les même trucs bizarres que moi.

Aussi parce que tu interprètes tous mes regards.

Tu comprends également mes silences et tu pardonnes toujours mes erreurs.

Pis c’est avec toi que je m’engueule le mieux.

Amitié

Source : tumblr

Merci d’être toujours restée à mes côtés, même quand il y a eu les moments de séparation et l’arrivée des nouveaux stades de la vie. Merci de ne pas mettre de fausses rumeurs ou des conneries ruiner notre amitié. Merci de ne m’avoir jamais abandonnée et de ne t’être jamais dit, une seule fois : «Bof, les choses changent et les gens changent.» et de ne t’être jamais retournée parce que nous avons été tout les deux victimes des circonstances. Oui, on s’est éloignées à quelques reprises, lorsque nous traversions toutes les deux des périodes de transitions énormes.

Mais pas une seule fois, tu m’as laissée partir loin, parce que toi seule savait à quel point c’était important.

Merci de prendre soin de moi dans tout les sens du terme, d’avoir été là quand personne avait envie de l’être et même quand tu n’avais même pas besoin d’être là, tu l’étais pareil.

Parce que la plupart de nos amies ne sont pas aussi proches que l’on pense ; parce que pour une raison ou une autre, c’est toujours gênant et étrange de leur demander de l’aide et pourtant, on leur précise à chaque fois qu’ils vont bel et bien recevoir quelque chose en retour.

Mais avec toi, c’est pas le cas.

Merci de ne t’être jamais fâchée que je ne t’ai pas appelée pendant des semaines probablement parce que j’étais trop occupée. Pis tu restais là, à m’attendre sagement, pour récupérer mes éclats de coeur lorsque les choses se passaient de façon douloureuses et imprévisibles.

Pis tu étais quand même là, à m’attendre, sans négociations ou d’explications nécessaires, pour tout simplement essuyer mes larmes.

Amitié

Source : glamour

Merci d’être toujours le fun, mais quand on fait rien de spécial, même quand on s’emmerde. Je sais pas comment l’expliquer, mais chaque moment passé avec toi me rends de plus en plus nostalgique, de peur que ces moments finissent de manière brusque et soudain.

Merci d’avoir cru en moi, quand j’étais trop exténuée et trop faible de le faire moi-même. Merci de m’avoir poussée et de répéter tes petites phrases quétaines des films, qui signifient vraiment tout quand c’est toi, toi qui se soucie de moi qui me les murmures gentiment. Merci de ne pas m’avoir jugé quand je faisais une vraie connerie, mais merci, aussi, de m’avoir ramenée sur terre quand je faisais quelque chose de mal.

Merci de toujours être honnête et de me blesser avec la vérité, sans pour autant me réconforter avec des mensonges.

Merci d’être une bonne amie et de me laisser pleurer sur ton épaule. Merci de toujours savoir qui je suis et de me le rappeler quotidiennement lorsque j’oublie. Merci d’être sincèrement préoccupée par mes problèmes et de toujours m’écouter, même si je sais que toi aussi tu l’as pas facile et que toi aussi tu es fatiguée.

Merci de me dire ce que personne a envie d’entendre et de m’épargner les conseils de bullshit.

Je t’aime parce que tu es la seule qui sait que mes yeux coulent quand je mange du sucré.

Je t’aime parce que t’es la seule qui sait que c’est mon genre de manger des céréales pour souper.

Je t’aime parce que je suis tellement fière de ton parcours, je l’sais que tu as travaillé tellement fort et que tu as tellement bien fait ça.

Et je crois qu’on te le dis pas assez.

Mais d’ici là, reste dans ma vie.

Parce que tu en vaux la peine et que sache que tu es aimée.

Je t’aime xxx

 

Source de l’image de couverture : pinterest

Un article de
Adrienne Leclair's Avatar
Adrienne Leclair

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Top 10: les petites camisoles estivales