Je sais que cet article ne va pas plaire à tous, mais je me lance. Pas que j'aime la controverse, loin de là, bien au contraire. Quand j'ai lancé LeCahier, jamais je ne pensais que j'allais argumenter avec des lecteurs ou sentir que je devrai défendre mon point. Ce n'était pas le but de ce blogue. Je l'ai lancé pour m'amuser, pour inspirer, pour parler de ce que j'aime, pour être dans le positif. Parce que c'est que je suis: une femme positive.

Toutefois, nous avons lancé un article qui parlait de standards de beauté il y a peu de temps et nous avons reçu autant des commentaires positifs que négatifs. Des deux côtés. Je comprends les commentaires négatifs. Et je les respecte. Vraiment. On a le droit de ne pas être d'accord et c'est tant mieux. J'aimerais d'ailleurs remercier les lecteurs qui ont exprimé leurs opinions avec respect et dans un format poli. L'échange sur Facebook est demeuré cordial et je l'apprécie énormément. Parfois, sur le web, ça part en vrille, j'en ai eu peur aux premiers commentaires. Et non. Merci.

Mais ça ne veut pas dire que je suis d'accord avec tout. Une chose qui m'a frappée, c'est le double standard qui existe sur le web et qui blesse. Certaines personnes ont avancé que Virginie peut parler de standards de beauté, mais pas moi. Sans donner de raison autre que selon eux, j'entre dans les «standards». C'est blessant. Autant pour elle que pour moi. Tout d'abord, s'insurger contre les standards de beauté, ce n'est réservé à personne. Que je sois une personne «standard», selon eux, ou pas, ça ne change rien. D'ailleurs, qu'est-ce que c'est être standard de toute manière? Vraiment? Ça change sans cesse. Chaque époque a ses propres standards de beauté. Et choisir qui peut en parler, ça, je n'en revenais pas. En même temps, c'est de dire que Virginie est «assez grosse» pour en parler… c'est quand même insultant, qu'en pensez-vous?

Je ne comprends pas ce double standard. Je ne comprends pas comment on peut choisir qui parle de certains sujets ou qui a le droit d'avoir des complexes. C'est un autre sujet qui fut abordé. Techniquement, selon certains, je n'aurais pas le droit d'avoir de complexes, ni Virginie pour d'autres. Nous sommes assez belles selon ces personnes. Ainsi, si tu es jolie, ce qui est subjectif, tu ne peux pas avoir de complexes. C'est réservé aux laides. Mais qui est laide et selon qui? Les complexes sont quelque chose de tellement personnel. Oh que j'aimerais n’en avoir aucun. Et j'espère qu'un jour je réussirai à aimer mon corps de A à Z. J'y travaille. Mais ça se passe entre mes deux oreilles. Des complexes, on peut en avoir peu importe notre apparence, ce n'est pas quelque chose qui se décide selon ce qu'on est, mais plutôt comment on se sent.

Pour d'autres, nous ne devrions pas mettre d'articles où nous parlons de standards de beauté alors que nous sommes en petites tenues. Pour nous, c'est logique, c'est oser le faire. Pour d'autres, c'est illogique et ça va à l'encontre de ce qu'on essaie de dire. Sur ce point, j'ose dire que je pense que les deux visions sont valables. Pour nous, c'est une manière d'illustrer notre propos en montrant des corps de femmes qui ne sont pas des mannequins professionnelles quand c'est cela que l'on voit normalement en sous-vêtements… Et bien que l'industrie se transforme, et qu'on voit de plus en plus de femmes en petite tenue, quels que soient leurs corps, on veut faire partie de ce changement. On veut que le blogue vous montre des femmes autant des minces, que des rondes, que des grandes, que des petites… Sur ce, il est vrai que nos mannequins sont toujours les collaborateurs actuels du blogue et que l'équipe éditoriale (soit Virginie et moi) est plus présente. Cela dit, il nous ferait plaisir de montrer plus de diversité et, donc, nous vous invitons à envoyer votre candidature à [email protected] si vous souhaitez devenir collabo et participer à ce genre de shoot!

_MG_7795

Le look:

Lingerie: Passionata

Foulard: RW&CO

Photos: Eva Maude TC

Lieu: La ruche blanche

_MG_7812_MG_7789

Un article de
Camille Dg's Avatar
Camille Dg
Fondatrice & Rédactrice en chef

Camille est la fondatrice du site. Jeune femme qui carbure aux projets, un défi n'attend pas l'autre. Camille est une véritable globe-trotter qui quitte le...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Les livres préférés du blogue LeCahier - 2e partie