Faits Vécus

Fait déjà 3 ans et demi que mon copain et moi n’habitons pas dans la même ville. Quand notre histoire a commencée,  on débutait l’Université, lui à Sherbrooke et moi à Montréal. Le pire dans tout ça c’est que tous les deux, on vient de la même ville : Gatineau. Mais il faut croire que Cupidon en avait décidé autrement, parce qu’on s’est croisé seulement une fois là-bas et c’était pas le coup de foudre mettons…

L’amour à distance, on s’est jeté dedans le cœur en premier, la tête, elle, suivait, résignée. Au début, c’était assez difficile, surtout pour moi. Je m’ennuyais trop, j’attendais devant mon téléphone, je prenais toutes les opportunités qui se présentaient à moi pour monter le voir…

Relation à distance

Sourceblogspot

Mais, bien vite, tu te rends compte que si tu veux que ça dure, et parce que tu crois que ça va durer, tu ne pourras pas continuer comme ça… Passer sa semaine à attendre pour un petit deux jours de bonheur dans ses bras, c’est pas une vie.

Pour celles ou ceux qui sont tombé dans le piège de l’amour à distance, je vous offre mes humbles conseils parce que parfois, je vous le jure, ça vaut la peine tous ces efforts et la panoplie de compromis qui suivront.

1. Lui faire confiance.

Oui, dans toute relation, la confiance est importante, mais elle est primordiale dans une relation où l’autre est à une centaine de kilomètres de toi, dans un autre pays ou même sur un autre continent. Quand mon copain sort en ville avec ses amis, j’ai en fait plus peur qu’il meurt à cause d’une connerie de gars caves qui ont abusé de la Pabst, qu’il me trompe. Si tu ressens le besoin de surveiller ses faits et gestes, de le questionner, de te faire rassurer sans arrêt, ça ne marchera pas.

Ton chum, ce n’est pas un drone, tu ne peux pas le contrôler à distance.

Honnêtement, c’est certain que parce qu’il est loin, il aurait beaucoup plus de facilité à être infidèle. Je vais pas te cacher qu’un secret à 100 km est plus facile à dissimuler qu’une bêtise dans ton lit. Oui, les possibilités sont là… Malgré tout, il faut absolument que tu lui fasses confiance, si tu veux que ça fonctionne. Confiance en lui, en toi, en vous et en ses valeurs personnelles.

Je ne te dis pas d’être naïve. Je veux simplement que tu comprennes qu’une relation longue distance quand on ne fait pas confiance à l’autre, ou vice-versa, ça ne fonctionnera tout simplement pas et ça deviendra très vite malsain …

2. Faire des compromis pour se voir

C’est sûr que tu peux aller au party de Kathia à Drummond ce samedi, mais ça veut aussi dire qu’en y allant, tu ne pourras voir ton chum pendant deux semaines.

Tu vas voir, les relations à distance, c’est aussi une gymnastique organisationnelle épouvantable. Mais, avec le temps, tu réussiras à jongler avec toutes tes activités sociales, travaux scolaires, fin de semaine avec ton amoureux et soirées entre amis, etc.  

Ma fille, va falloir que t’apprennes à voir tes amies la semaine et à dire non à quelques évènements festifs pendant le week-end si tu veux voir celui qui réussit à te mettre un sourire aux lèvres en pleine crise de SPM.

Je te conseille aussi avant de dire oui, de toujours vérifier avec lui. Parlez-vous de vos plans, des activités que vous ne pouvez/voulez manquer. C’est certain que si tu avais prévu une petite fin de semaine quétaine à roucouler autour d’un pique-nique sandwichs jambon-fromage au parc Jarry et qu’à la dernière minute ton chum t’annonce qu’il reste chez lui, pour ne pas manquer sa game de hockey-balle, tu seras déçue. Pas seulement parce que tes plans tombent à l’eau, mais aussi parce que tu devras attendre une autre semaine complète avant de le voir. Parlez-vous et PLANIFIEZ!

Amour, Relation à distance

Source : Françoise Goulet-Pelletier

3. Toutes les raisons sont bonnes pour fêter!

Ce qui est bien dans ces relations d’amour à des kilomètres, c’est que chaque fois que tu vois ton chéri, c’est comme une joie dans ton cœur. Profite de toutes ces belles occasions pour faire des activités qui sortent de l’ordinaire, pour festoyer vos retrouvailles! La routine s’installe beaucoup moins rapidement et ça se peut que toutes ces petites fêtes improvisées te laissent un petit 5 livres en trop, mais on s’en fout!  «S’aimer, c’est aussi grossir ensemble», hé! hé! Sort les bulles, les nappes à carreaux et les billets de spectacle!  Bon, ça va sûrement te coûter plus cher qu’une soirée Netflix avec de la pizza congelé, mais c’est ce qui va rendre vos brefs moments ensemble spéciaux.

4. N’empêche pas tes rêves pour lui, pour vous.

Une opportunité folle se présente à toi, tu as toujours voulu réaliser un projet ? Vas-y et fonce! DO IT GURL!  Si tu t’arrêtes parce que cela t’empêcheras encore plus de voir ton Jules, dis-toi qu’à la longue, tu lui en voudras de t’avoir «empêché» de sauter sur cette belle occasion. Si vous êtes fait pour durer, ça fonctionnera. Un bon test pour votre couple ça!

Tu peux même l’inclure dans ton projet, pourquoi pas ?

J’avais une belle opportunité académique qui s’offrait à moi : faire ma maîtrise en Europe. Amsterdam-Montréal c’est plus compliqué en char que Sherbrooke-Montréal. On s’est alors arrangé pour que pendant une partie de mon périple el chumé parcourt l’Europe en sac à dos!

Quand je suis partie en Italie pour trois mois, le quitter a été déchirant. J’avais mal. Je pleurais, dans l’aéroport, sur le tarmac, dans l’avion… Pourtant j’étais habitué à nos continuels au revoir

J’avais peur pour nous, mais quand je suis revenue il était toujours là. Je m’en serais tellement voulu de ne pas avoir vécu cette aventure ou de l’avoir fait mais dans une tristesse constante d’être loin de lui.

Honnêtement, vas-y. Si c’est un stage au Burkina Faso, un échange au Danemark, un trip à Bali… Vas-y et quand tu seras là-bas amuse-toi comme une folle, pour toi et un peu pour lui aussi.

5. Se parler à chaque jour

Essayez de vous parler au moins une fois par jour, pour toujours garder un lien entre vous : au coucher pour vous raconter votre journée et en après-midi pour prendre des nouvelles. Trouver le bon moment qui vous va au deux. Personnellement, je ne suis pas une grande fan de Skype, mais des fois ça fait du bien de se rappeler de sa binette. Vous pouvez même y aller encore plus quétaine et vous envoyer des lettres (pourquoi pas? Au diable la quétainerie !) ou même des cartes postales! Le feeling d’ouvrir sa boîte aux lettres et d’apercevoir, entre les circulaires de pharmacies, les pamphlets de Pizza Hut et les magazines saisonniers d’Ikea, une petite carte de votre amoureux, est tout simplement magique.

6. N’envie pas les autres, ça ne sert à rien.

Au début, j’enviais les couples qui avaient des mardis, des mercredis… J’enviais ceux qui partaient en voyage dans le Maine ensemble une semaine. J’enviais les couples qui s’attendaient à la sortie de l’Université, ceux qui habitaient dans le même appart, qui étaient allés faire leurs emplettes de sofas au Ikea.  

Un moment donné, faut que t’arrête de jalouser tous ceux qui se tiennent la main dans le métro le jeudi soir et que tu commences à apprécier ce que tu as. Parce que oui, c’est difficile, oui tu vas t’ennuyer, oui tu vas vouloir si fort qu’il soit là, lorsque tu ne vas pas bien, mais rappelle-toi combien tu es chanceuse de t’ennuyer aussi fort de quelqu’un.

J’aime bien cette citation: « How lucky I am to have something that makes saying good bye so hard.» [ A.A. Milne]

Amour, Relation à distance

Source : pixabay

Oui, il est loin, oui c’est dur, mais honnêtement, ça en vaut la peine. Demande-toi toujours avant de t’embarquer dans cette belle aventure ou même pendant, lorsque vous vivez des moments plus difficiles, si c’est mieux de vivre à des kilomètres de lui et de le voir de temps en temps que de ne le voir jamais et de le sortir de ta vie ?

Bon. Tu as ta réponse ;)

Source de l’image de couverture : pixabay

Un article de
Francoise Goulet Pelletier's Avatar
Francoise Goulet Pelletier

Françoise est une fille enjouée, drôle et sensible. Ses boucles d’or et son rire particulier sont reconnaissables parmi plusieurs (elle a même gagné le rire...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

La colocation: 10 réalités