Faits Vécus Sport & Santé

Récemment, j’ai (re)commencé à avoir de bonnes habitudes de vie. Ça veut dire que j’ai recommencé à bouger (plus souvent, plus longtemps, plus tout court!), à manger équilibré et à faire de beaux dodos à des heures raisonnables. Bon, j’avoue que sur ce dernier point, il me reste du travail à faire! Mais, somme toute, je prends plaisir à savourer une hygiène de vie beaucoup plus saine qu’elle ne l’a déjà été (oh boy!). J’en ressens les bienfaits à chaque jour, à chaque instant. La vie se vit mieux, et c’est ben l’fun.

Je n’ai pourtant pas toujours appliqué à ma réalité la fameuse devise : « un esprit sain dans un corps sain ». Eh non! Y’a plusieurs facteurs qui expliquent ça et je suis bien sûr la personne responsable à 100% de ma situation. J’ai réalisé, toutefois, en faisant du « ménage » dans mon réseau d’amis, que le dit réseau était un peu (beaucoup) inadéquat et qu’il a eu une énorme influence sur mes propres habitudes de vie. Outre quelques rares bons amis sur qui je suis certaine que je peux compter, il y avait dans mon entourage des individus très négatifs, désorganisés et dont l’hygiène de vie, justement, était peu… hygiénique? En rencontrant de nouvelles personnes, et en passant plus de temps avec les plus anciennes amies de confiance, j’ai compris, moi la grande drôle, que de baigner dans une marée de personnes pessimistes et décousues pouvait juste me faire patauger très fort pour éviter la noyade.

Source image : Pexels

À force de patauger, de tremper dans la noirceur, on se fatigue beaucoup et on ne voit que cette fameuse noirceur autour de nous. Elle s’imprègne dans la peau et monte à la tête. Ça bousille un cœur pis un esprit vif et frais d’optimisme, je vous le dis. Alors, j’ai décidé de me reprendre en main, de sortir de la piscine de personnes qui ne sont pas prêtes à reprendre le contrôle de leur vie et de marcher sur du solide. Les gens qui sont apparus dans ce même courant, alors que d’autres prenaient le bord, m’ont fait réalisé à quel point tout ça est vrai. À quel point nos choix, nos habitudes de vie, notre santé, bref, à quel point notre vie est affectée (négativement ou positivement) par les liens qu’on entretient avec les autres.

Alors, à ces personnes malsaines et surtout aux personnes saines dans ma vie, je vous dis : merci !

Source image principale : Pexels

Un article de
Myriam Roy's Avatar
Myriam Roy

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Ta deuxième couleur préférée