Lookbook Sport & Santé

Je fais du triathlon depuis maintenant deux ans. Des KMs, j’en passe dans la saison estivale (et même hivernale, mais c’est un autre sujet). Il me faut toujours un minimum de motivation pour sortir, et souvent, je retrouve cette motivation avec le podcast que je vais écouter et les chemins que je désire entreprendre pendant cette course. Certaines fois, j’aime faire de la trail, d’autres fois, de la route sans arrêt et, parfois, de la ville. Alors voici mes meilleurs parcours de course selon mon humeur!

Parcours de trail

Il n’y en a pas beaucoup à Montréal, donc voilà les deux que je connais!

Parc du Mont-Royal

Tellement près de la ville, mais aussi calme que la campagne, le parc du Mont Royal permet de décrocher l’instant de sa course!

Parc Angrignon

J’habite dans le Sud-Ouest, alors c’est mon go-to lorsque j’ai une course de récupération à faire. Le tour du lac est magnifique!

Parcours de route

Courir sur une longue distance en arrêtant sans cesse, ça devient achalant! Alors voici mes parcours sans lumières préférés!

Canal Lachine vers l’Ouest

Ouverte depuis peu, la piste cyclable du canal Lachine vers l’Ouest est magnifique avec ses vieux arbres et le canal qui l’entoure. La piste cyclable est assez large pour toi et les vélos!

De Cote Saint-Paul jusqu’au West Island, la boucle peut atteindre le demi-marathon.

Tour du bassin de compétition de l’Ile Ste-Hélène

Je n’y vois pas souvent de coureurs, pourtant c’est bien ouvert pour la course. C’est une boucle de 5km qui entoure le bassin d’entraînement de bateau dragon.

Parcours de ville

Parce que parfois, on sent le besoin s’arrêter!

La rue Beaubien

J’aimais tellement courir sur cette rue tôt le matin quand j’habitais Rosemont. C’est calme et il est facile de se rendre au Marché Jean-Talon. De plus, les magasins et restos permettent de se distraire un peu!

La rue Notre-Dame

La nouvelle rue chouchou; elle est très large alors on ne dérange pas trop les passants lors de notre course. En plus, on y découvre tous les nouveaux restaurants! Avec cette route, on peut rejoindre facilement le canal Lachine pour une partie de course plus soutenue.

Enfin, je suis contente de savoir qu’il y a de nombreuses possibilités extérieures pour pouvoir me tenir en forme, malgré le fait d’habiter dans une grande ville! J’espère t’avoir stimulé à enfiler tes souliers. C’est le départ de la maison le plus difficile; après quelques minutes de course, plus rien ne t’empêche d’avancer!

Le Look :

Vêtements : Saucony

Souliers : New Balance

Photographe : Vikki Snyder

 

Un article de
Andreane Voyer's Avatar
Andreane Voyer

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Choisir son sac à dos de voyage