Style de vie

Depuis que je suis toute petite , je ne donne pas mon amitié et encore moins mon amour facilement. Ce n’est pas que je suis difficile d’approche, bien au contraire!

Mais j’ai souvent une petite voix, une pensée qui me met sur mes gardes.

J’ai des amitiés depuis le primaire, ces personnes ne sont pas dans mon cercle d’amis régulier, mais j’ai quand même de leurs nouvelles de temps à autres grâce aux réseaux sociaux. J’ai des amitiés qui se sont bien terminées, d’autres non, d’autres encore qui sont toujours là et présentes à leurs manières et c’est un cycle normal. J’ai aussi des coups de foudre amicaux et mon dieu que c’est génial!

Source image : Unsplash

Ce sur quoi j’accroche , ou plutôt je griche des dents ces derniers temps, ce sont les amitiés que je qualifie à sens unique.

Je n’écris pas ce mini témoignage pour faire pitié, mais mon cercle d’amis s’est beaucoup restreint dans la dernière année. Une chance que suis du type indépendante! Mais même à ça, parfois je m’ennuie de ces moments de complicité à long terme. Rien de plus plaisant que d’avoir une invitation de dernière minute pour aller marcher entre amis, d’aller au musée ou encore de partager un moment zen sur le patio à l’improviste  avec une bonne bouffe et qui se terminera aux petites heures du matin.

Malheureusement, les nouvelles amitiés que j’avais fait récemment se sont presque toutes avérées être à sens unique. Un gros « Me, Myself and I » à la puissance 10. Je comprends que l’on a tous nos vies, mais à la vitesse des messages texte non répondus, les tags sur Facebook répétitifs d’une supposée amie occupée mais qui trouve le temps de sortir avec d’autres, c’est comme pour moi un faux pas , même en amitié. Je ne dis pas que l’amitié doit être exclusive, oh non! Mais l’amitié se doit d’être un peu comme l’amour sur un point, honnête. Je préfère mon cercle d’amis petit plutôt que faux ! J’aime les amitiés sincères et légères qui nous permettent de grandir. La complicité d’une amie qui nous comprend, nous respecte et nous fait rire aux larmes, c’est tellement plaisant et rassurant ! Merci à mes ami(es) qui sont toujours là !

 

Source image : Unsplash

Un article de
Valérie Goulet's Avatar
Valérie Goulet

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Voyager seule sans aucune planification