Sport & Santé Style de vie

Les samedis d’hiver ne sont pas les plus joyeux. Oui il y a ceux qui sont super ensoleillés ou encore blancs de neige. N’empêche que je n’ai jamais hâte de sortir de mes couvertures bien chaudes. J’adore commencer ma journée avec une séance de course à pied, de ballet ou de yoga chaud. La troisième option est sans doute la plus réconfortante. Je regarde l’horaire du studio de yoga chaud le plus près de chez moi et je m’inscris au prochain cours de la journée. Dans Villeray, le studio Idolem sur Saint-Denis est la place par excellence. Pour les gens du plateau, je conseille Moska Yoga sur Saint-Laurent.

Je me vêtis en conséquence, c’est à dire d’un top de sport et d’un bas confortable. La majorité des filles portent un legging pour le yoga chaud, par contre un pantalon ample et flexible est tout aussi agréable et permet un peu plus d’aération au bas du corps. Les shorts sont souvent déconseillés, malgré qu’il fasse super chaud. On sue tellement dans cette activité que pour toutes les pauses qui nécessitent un appui sur les genoux, eh bien ça glisse beaucoup quand on n’a pas de pantalon, selon moi. À chacune son confort.

yoga chaud
Source : Jennifer Regnier sur Unsplash

Puis je me prépare un bon petit déjeuner complet et léger, étant donné que la chaleur intense de la salle de yoga est susceptible de perturber mon corps s’il n’est pas en bonne forme. Il est donc important de bien s’hydrater, de se nourrir adéquatement et d’avoir suffisamment dormi la veille.

Je prends avec moi une grande bouteille d’eau qui ne fait pas de bruit quand je l’ouvre. Le yoga est une activité de détente donc mieux vaut éviter tous les bruits inutiles. Comme les cellulaires sont interdits dans la salle, je préfère le laisser à la maison. Je pourrais bien le déposer dans un casier fermé à clé, mais je m’accorde ce moment sans technologie. C’est une part de mon rituel.

yoga zenSource image en couverture : Nik MacMillan sur Unsplash

C’est parti pour une séance d’une heure. Je me laisse aller. La chaleur enveloppe mon corps doucement et le cours débute. Évidemment, il y a toujours ce moment où vient l’exercice de la planche de plusieurs minutes que je trouve interminable. Les enchaînements sont assez accessibles, dans les cours pour tous les niveaux. Parfois, le professeur donne des difficultés supplémentaires aux élèves plus avancés, j’ai donc la chance d’observer les multiples poses que j’apprendrai à maîtriser un jour. C’est motivant.

Il faut surtout y aller pour soi et non pas pour prendre des notes en observant son voisin. On nous rappelle souvent de fermer les yeux durant la séance, de se concentrer sur sa respiration et de vider son esprit pour un instant. J’avoue ne pas être la plus disciplinée là-dessus. J’ai les yeux ouverts les trois quarts du temps et j’ai du mal à suivre le rythme de respiration suggéré. Pas de stress avec ça. On ne te chicanera pas si tu fais comme moi.

La séance se termine comme elle débute : nous sommes tous allongés sur le sol et nous nous concentrons sur notre respiration. C’est le grand calme et c’est également le moment où le corps se prépare à la variation de température à venir. Bien que la température augmente doucement, quand on sort de la salle de yoga c’est une baisse assez rapide, d’autant plus qu’on est trempé de sueur. La douche qui suit mon yoga chaud est absolument satisfaisante et conclue parfaitement mon début de journée de détente du samedi matin. Je suis prête à passer un samedi bien relax.

Un article de
Laurence Campeau's Avatar
Laurence Campeau

Du haut de ses cinq pieds et quatre, Laurence sait se démarquer et pas seulement qu'en se mettant sur la pointe des pieds telle une...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Un romper pour ton bal?