Le volontourisme, tu connais ?

Tu as probablement une amie qui y pense, un cousin qui l’a déjà fait ou une connaissance qui en rêve. Je t’arrête tout de suite si toi aussi tu as envie de te lancer dans l’aventure, car la plupart des gens qui participent à ce genre de voyage pensent bien faire, mais c’est pourtant le contraire.

D’abord, qu’est-ce que le volontourisme ? 

Le volontourisme, c’est la nouvelle façon de voyager. De plus en plus de gens cèdent à cet idéal de voyage : partir à l’aventure pendant quelques semaines pour aller aider des gens moins chanceux que nous. Que ce soit d’aller enseigner ou jouer avec les enfants dans un orphelinat, plusieurs options s’offrent maintenant aux voyageurs désirant faire une différence. C’est d’ailleurs comme ça qu’on le vend la plupart du temps. Vous voulez faire une différence? Vous voulez avoir un impact sur la vie des gens?

aider voyage volontourisme

Les impacts de tes actions

En tant qu’étudiante en développement international, je dois t’avertir. D’abord, le bénévolat auquel tu prendras part pour les quelques semaines où tu seras là ne changera probablement pas la vie des gens que tu tentes aider. Je sais que tu le sais déjà, mais parfois on est tellement investi dans notre aventure qu’on en oublie le véritable impact.

Tu dois aussi savoir que quand tu passes quelques semaines dans un organisme, cela aura des impacts sur l’organisme en tant que tel, mais aussi sur ses bénéficiaires. Quand tu pars enseigner l’anglais pour 1 mois en Asie, tu prends probablement la place d’un enseignant qualifié. Pour la plupart des organismes qui proposent l’enseignement de l’anglais à l’étranger, aucune qualification n’est nécessaire, à part celle de parler couramment l’anglais. As-tu pensé que des professeurs qualifiés de la région où tu vas faire du bénévolat auraient pu faire le travail que tu t’apprêtes à faire? De plus, si tu enseignes à de jeunes enfants, il peut être difficile de toujours s’adapter à de nouveaux professeurs, de nouvelles méthodes d’enseignement en plus de ne pas suivre de curriculum pré-établi.

volontourisme aider voyage

Alors qu’est-ce que tu peux faire ?

La solution, selon moi, c’est de ne pas chercher à enseigner à des enfants, mais de plutôt être accompagnateur. De nombreux organismes, de petites ONG sont à la recherche de personnes qui veulent aider bénévolement. Tu pourras jouer avec les enfants, aider l’organisme dans ses levées de fonds ou en faisant du soutien administratif. Les ONG seront toujours extrêmement reconnaissantes du travail que tu accomplis si tu es une personne motivée et si tu désires vraiment les aider.

Tu dois aussi rester plus longtemps, pour que les enfants ne soient pas trop perturbés dans leurs apprentissages. Une semaine, c’est trop court ! Prends le temps de véritablement découvrir la communauté, les gens, l’organisme. Prends le temps aussi de vivre dans le pays comme l’un des locaux. C’est en prenant son temps qu’on forme de vraies amitiés et qu’on vit les meilleures expériences.

aider volontourisme voyageUne solution pour toi

D’ailleurs, j’ai récemment visité une ONG dans la ville de Siem Reap au Cambodge. Cette ville est très connue pour ses fameux temples faisant partie du patrimoine mondial de l’UNESCO, Angkor Wat. Par contre, lorsque tu sors du quartier touristique, sache que Siem Reap est en fait très pauvre. J’ai visité une ONG qui se nomme ABC and Rice. Créée par une Canadienne du nom de Tammy Pomroy, cette ONG change la vie des enfants qu’elle aide. En résumé, elle permet aux enfants qui font partie de son programme d’apprendre l’anglais en plus de payer leurs frais scolaires (en plus du transport et des frais accessoires) de l’école gouvernementale. Les enfants ont aussi la chance d’avoir deux repas par jour qui sont fournis par l’organisme grâce à la ferme qu’ils ont créée et qui est entretenue par une famille qui loge à même le terrain. Presque autosuffisant, cela permet à l’organisme de s’assurer que ses élèves soient concentrés et bien nourris.

volontourisme voyage aider

Un autre élément surprenant de leur fonctionnement, c'est qu’ils fournissent du riz aux élèves. En effet, il est très courant pour les enfants cambodgiens de mendier ou de travailler pour soutenir leur famille ; ils ne peuvent donc pas fréquenter l’école. La solution? Les payer pour qu’ils y viennent, grâce à du riz. On s’assure ainsi que toute leur famille peut manger et qu’eux iront à l’école.

De quoi cette ONG à besoin? De volontaires passionnés voulant faire une différence. Vous pouvez y aller pour rester un mois ou plus et aider l’organisme dans différentes tâches. Jouer avec les enfants afin qu’ils pratiquent leur anglais, ou encore aider dans la mise en place de campagnes de financement. Pour plus d’information sur cet organisme en particulier, vous pouvez cliquez ici.

Sachez aussi que des centaines, voire des milliers d’autres organismes existent et que tous auraient probablement besoin d’un coup de main. Ne vous arrêtez pas aux sites web qui offrent des placements dans des organismes à des coûts parfois faramineux pour de très courtes périodes. Cherchez bien, contactez les ONG qui vous intéressent et parlez à d’autres voyageurs qui y sont déjà allés. Bon voyage!