Faits Vécus Style de vie

La musique, je carbure à ça. J’en écoute tout le temps : en allant au travail, à l’école, voir une amie ou quand je m’entraîne, je cours, je fais le ménage, etc. Je suis le genre de personne qui se laisse déconcentrer par un nouveau beat, même si je suis sur une date (oupsie) ou qui décroche de la conversation lorsque j’entends une chanson que j’aime vraiment trop (oublie ça, je suis partie pour 4 minutes 53 secondes quand Pour Some Sugar On Me sort d’un haut-parleur).

Je ne sais pas pourquoi, la musique me permet de vivre des émotions et de m’évader dans un autre monde. Je m’imagine des chorégraphies complètes, des scénarios de films, des moments dans ma vie. Je m’amuse à réimaginer les vidéoclips de certaines tounes. Je n’ai pas vraiment de genre, j’écoute de tout, pas de discrimination. Je peux avoir une période country et la semaine suivante écouter que de l’opéra avec mes plantes (oui, durant un ou deux ans quand j’étais jeune, je mettais la radio classique pour mes plantes).

NéonSource : Unsplash

Pourquoi je te dis tout ça? Parce que je veux te parler d’un de mes genres de musique préf’ (parce qu’on a toujours des chouchous) : l’électro. J’ADORE la musique électronique! On dirait qu’on ne peut pas être malheureux quand on en écoute. Que ça nous emmène sur le bord d’une plage déserte ou que ça s’empare de mes pieds et qu’ils bougent seuls, ensorcelés. Que ce soit en live ou sortant du petit speaker Bluetooth dans mon salon, ce genre de musique allume une étincelle dans mon cœur et met le feu à mes yeux.

Récemment, j’ai eu la chance de voir un de mes artistes préférés en show pour la deuxième fois : Kygo. C’était la première fois que j’allais à la nouvelle Place Bell, à Laval. Je ne savais pas à quoi m’attendre, car j’ai toujours été dans des festivals pour voir des spectacles d’électro ou au New City Gas (pas de jugement, OK?). Je peux te dire que je n’ai pas été déçue, c’était tout simplement divin.

Ce que j’aime dans l’électro, c’est que oui, c’est de la musique synthétisée qui vient chercher des fréquences qui justement amènent une certaine euphorie, mais c’est aussi des rythmes qui se transposent en acoustique. Il n’y a rien de plus beau, je pense, que de voir un artiste (ici, Kygo) s’asseoir devant un piano et se mettre à jouer sa dernière toune populaire en piano solo et d’avoir ensuite des violons qui embarquent pour une version classique (frissons garantis).

Mis à part les sensations internes que cette musique apporte, chaque fois que je vais dans un festival de musique électronique ou dans un show d’électro je trouve que les gens s’aiment, que l’amour est présent en grande quantité plus qu’ailleurs et que les gens sont beaux et se laissent aller. Bon, c’est certain que la consommation d’alcool et de drogues associées à ce genre d’événements amplifie ces émotions, mais j’ai très souvent été à jeun et la vague de joie et d’amour reste aussi forte. Le sentiment de communauté qui se forme est magique et il n’y a pas de meilleur sentiment que de monter sur les épaules de son ami (ou d’un pur inconnu) et de voir la foule autour de toi.

Festival

Je pense que tout le monde, même si ce n’est pas ton genre de musique, devrait expérimenter l’expérience d’un spectacle électro. Que ce soit durant un festival (le mieux est toujours d’y aller les trois jours, mais une soirée ça le fait aussi), lors d’une soirée dans un bar, un club ou dans un grand amphithéâtre l’expérience est unique chaque fois et tu sortiras de là en ayant mal aux joues tellement tu auras souri.

Je partage avec toi quelques noms d’artistes qui me font triper et que j’écoute avec mon coloc, sur la terrasse, bière à la main et sourire en coin. Kygo (bien sûr), Bakermat, Flume, Martin Garrix, Petit Biscuit, Matoma, Félix Da Housecat, MGMT… ce ne sont que mes tops, mais il y a tellement d’artistes émergents qui sont excellents qu’il faut continuellement se garder au courant.

VinylsSource : Unsplash

Voilà, je voulais partager avec toi ce sentiment de feel good que la musique me donne en général et t’inviter à te mouiller en allant expérimenter des spectacles cet été dans les festivals. C’est aussi le moment de lâcher ton fou et de te créer des outfits avec beaucoup trop de blancs, de couleurs vives, de faux tatouages et de gold. Bon été!

Un article de
Camille Paul's Avatar
Camille Paul

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Look Cam enfant des années '90 + concours avec Le Coffret de Rachel