Faits Vécus Style de vie

La fameuse phase où tu termines tes études, et où tu te retrouves dans les limbes. J’ai terminé mes études en décembre, et j’ai commencé un stage fin février. Mais pendant deux mois, j’étais dans le néant.

J’étais étudiante en droit, j’avais deux boulots à temps partiel, en plus de faire du bénévolat et du sport. Oh, et étudier évidemment! Et aussi essayer d’avoir une vie sociale! Puis tout d’un coup, boum, tout s’est terminé. Tu passes de semaines de 70 heures à être complètement libre…

lost inside myself

Source: Skyrock

Alors tu fais quoi ? Première journée après avoir terminé pour de bon l’école et la job, j’ai dormi 13 heures de suite, ce que je n’avais jamais fait avant ! Mais après avoir pris une semaine pour que ton corps récupère des 8 dernières années d’études, comment occuper tout ce temps ?

insomnie

Source: Guerirlangoisse

T’en profites? Oui je veux bien… Mais quand tu vis sur le même rythme effréné depuis 8 ans, c’est difficile de faire la transition à une liberté complète. Plus aucune obligation scolaire, professionnelle, de jonglage entre mes horaires… Alors tu fais quoi pour profiter? J’ai pris mes deux premières semaines pour dormir. Ensuite, les deux suivantes pour remettre tout à jour : médecin, garage, dentiste, ménage du printemps de 2009, 2010, 2011… bref, tu vois le tableau… C’était long!

vide

Source: Scoops

On a tous notre propre définition de ce que c’est que devenir adulte. Pour moi, je devenais une « vraie » adulte après mes études, lorsque j’allais entrer officiellement sur le marché du travail à longueur d’année sans préparer ma rentrée scolaire en août. Alors me voilà, adulte. J’appréhendais la fin de mes études parce que je suis une intello, j’ai toujours adoré l’école et j’ai fait un max d’études pour les allonger tout en commençant ma carrière assez tôt à mon goût. Je me doutais que j’allais me sentir «perdue» après mes études, parce que c’est un gros pan de ma vie qui allait se terminer. Je ne serai plus jamais une étudiante. Même si je compte suivre des cours jusqu’à la fin de mes vieux jours, je ne serai plus jamais une étudiante à temps plein, ce ne sera plus jamais mon statut.

chemins

Source: MagnificenceDeVie

J’aurai aimé, comme les autres, me sentir libérée et délivrée (mais sans le chanter). Me sentir libre comme jamais, pouvoir faire ce que je veux, quand je le voulais; et commencer ma vie d’adulte pour « de vrai »! À la place, j’ai fait mon deuil. Et maintenant que c’est fait, je peux enfin regarder la croisée des chemins et prendre la direction que je feel le plus. Parce que j’ai adoré la route des études, je suis certaine que je vais adorer la prochaine route que je vais choisir. Cette fois, ce sera sans GPS, et ce sera tout aussi merveilleux.

Un article de
Jennifer Guay's Avatar
Jennifer Guay

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Bloguer: un job?