Sport & Santé

Avez-vous festivulvé ce weekend ou étiez-vous à la F1? Je suis de celles qui ont participé à la première édition du Festivulve et j’en suis fière. Allant de l’art vulvien au yoga sensuel, des témoignages sur les douleurs vulvo-vaginales en passant par des entreprises se dévouant à l’éducation sexuelle ou en discutant des produits toxiques présents dans l’industrie érotique, l’événement a clairement suscité l’intérêt… de tous!

Étant physiothérapeute en rééducation périnéale et pelvienne, j’y représentais la Clinique Pelvi-Santé (www.pelvisante.com) avec ma collègue Tanya Gutierrez, physiothérapeute, mais aussi fondatrice de la clinique qui se situe à Brossard. C’était l’occasion idéale de discuter de notre profession encore peu connue et de détaboutiser les troubles pelvi-périnéaux qui peuvent toucher la femme au cours de sa vie. Je vous présente mon expérience dans ce billet!

Une belle idée + beaucoup d’efforts = du succès

Un gros WOW à Mel Goyer, le visage derrière le Festivulve! Aussi fondatrice du site web Vagin Connaisseur (www.vaginconnaisseur.com), elle a su, malgré les (nombreux) obstacles, livrer une première édition parfaitement vulvienne! L’événement se voulait un moment pour éduquer, intriguer et sensibiliser autour des thèmes de la vulve et de la sexualité. Un brin provocateur, le festival n’a d’aucune façon été vulgaire. L’ambiance d’acceptation de soi, de positivisme et de curiosité régnait dans le festival tout au long du week end.

Intergénérationnel

J’étais contente de voir que l’événement a rejoint les différentes générations. Les familles, les couples et les ami(e)s se côtoyaient à l’événement. Tout le monde pouvait y être! Beaucoup ont ri, certaines se sont confiées, d’autres se sont dévoilées, mais la plupart ont appris de leur expérience. C’était beau tout simplement.

Mon coup de coeur personnel et professionnel

Les filles de l’entreprise On SEXplique Ça, Deux filles dynamiques et passionnées qui ont à coeur la sensibilisation et l’éducation sexuelle auprès des adolescents. L’OBNL développe des outils pédagogiques pour l’enseignement dans les écoles secondaires, forme le personnel enseignant et offre aussi des conférences sur certains sujets spécifiques. Allez aussi voir leurs capsules éducatives! Pour leur site, c’est par ici. You rock girls!

Ma découverte éducative

J’adore les jeux de société. J’étais donc ravie de découvrir ce jeu éducatif, Attrapez-les toutes, inventé et conçu par trois gars du Cégep de Sherbrooke. D’abord, le concept est génial, puisqu’il permet, à l’aide d’un jeu de cartes, d’ouvrir avec humour la discussion sur le sujet des ITSS, leur prévention et leur traitement. Ensuite, le nom du jeu est tout simplement idéal (pas besoin d’en dire plus)! Finalement, pour couronner le tout, les dessins sont faits par un des trois fondateurs. Nul besoin de vous dire que j’ai hâte de jouer pour la première fois! Pour le jeu en question, c’est par ici.

Mon seul bémol

Si j’avais un seul commentaire à émettre (et probablement que celui-ci vient d’une déformation professionnelle), j’aurais apprécié voir un peu plus de professionnel(le)s de la santé (sexologues, médecins, physiothérapeutes, etc.) parler de la sexualité et des troubles vulvo-vaginaux lors des conférences. Je n’enlève rien aux témoignages, mais la combinaison des deux aurait été encore plus fantastique! 

Pour finir en beauté: une oeuvre collective

J’ai eu la chance de voir évoluer tout au long de la fin de semaine un mandala de l’appareil génital féminin. Des mamans, des femmes âgées, des fillettes et même certains hommes, ont posé leur couleur afin de créer une oeuvre collective. Le résultat était superbe!

Vivement la 2e édition!

Douanka Gendreau, physiothérapeute

Un article de
Douanka Gendreau's Avatar
Douanka Gendreau

Douanka est douce et d'une grande simplicité. Par contre, peut-être que son amoureux pourrait débattre sur cette dernière qualité (oups)... Réservée parfois, elle fonce sans...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Être diagnostiqué trouble de la personnalité limite