Bouffe Style de vie

Je ne suis pas une artiste. Voilà. C'est dit. J'ai un esprit très logique, organisé et fonctionnel, mais je ne suis vraiment pas habile dans les trucs artistiques. Mes "créations" et "bricolages" au primaire et secondaire n'étaient pas fameux disons. J'ai beaucoup de respect pour les artistes de ce monde, comme ma soeur Elizabeth qui dessine ultra bien et ma soeur Rebecca qui est une queen de la guitare. J'ai d'autres compétences! 

Ceci dit, j'ai toujours été obsédée par les baristas qui savent faire des formes dans le lait. Des fleurs, des tulipes, des coeurs, des animaux, des feuilles, des étoiles… Quand je travaillais à Ottawa il y a quelques années, j'allais souvent au Bridgehead Coffee House me chercher un latté à la vanille (MIAM). À tous les coups on me faisait un petit dessin dans mon lait et ça me faisait sourire. C'est réellement une source de bonheur chez moi – c'est comme un petit thumb's up dans ma journée. Je m'étais dit qu'un jour je serais capable moi aussi de recréer cette forme de bonheur dans une tasse et de l’offrir à quelqu’un. 

20160905_125358

Voilà donc que je me suis retrouvée au Festival Yul Eat dans un atelier d'Art Latté. L'invitation indiquait que j'allais apprendre à faire des tulipes et des coeurs dans le lait, ainsi qu'apprendre comment extraire un bon café et créer une mousse de lait parfaite pour faire des formes. J'étais assez excitée merci!

En plus de tout ça, nos mentors étaient des baristas ++. Ils viennent de partout au monde – Japon, Australie, France, États-Unis et même un champion canadien. Ils sont reconnus à l'international pour leurs talents et leurs expertises de Barista. Ayoye. J'avais tellement honte de mon manque de talents artistiques – ça allait être la catastrophe dans ma tête!! Ils m’ont vraiment rassurée en disant qu'ils allaient nous aider – fiou, une chance. 

via GIPHY

Nous avons débuté le tout avec des explications sur les "bases" – les mystères de l'extraction de café, les étapes à suivre pour préparer un bon espresso, comment réussir une bonne mousse pour faire de l'art et les mouvements pour créer des formes dans le lait.

Apprentissage numéro un: Il faut une machine de qualité, du café de qualité, du lait de qualité et même un moulin à café de qualité. 
Évidemment, il faut toujours choisir le café qu’on aime selon son profil aromatique – il y a tellement de variétés. J’ai de la chance – ma maman m’a offert sa machine à espresso il y a quelques années ainsi que son moulin à café et j’ai une boutique au coin de chez nous qui torréfie son café, alors il est tout frais quand on l’achète. D’ailleurs, saviez-vous que dès que le grain est moulu, il commence déjà à perdre sa saveur? On est mieux de passer la quantité nécessaire au moulin à café au moment qu’on veut s’en faire un. Naturellement, ça implique d’acheter son café en grain et non déjà moulu! Et dans un monde encore plus idéal, on consomme son café au maximum 20 jours après la torréfaction pour qu'il soit le plus frais possible. Complexe, cet art! 

a54i5650

Crédit : Patricia Brochu

Apprentissage numéro deux : Je faisais trop allonger mes espressos. 
Ça m'arrivait d'être paresseuse et de laisser allonger mon café plus longtemps – pour avoir un plus gros café, je me disais. Sacrilège, ai-je apprise. C'est ça qui rendait mon café un peu plus amer, peu importe la qualité de café que j'avais. Il faut le laisser couler environ 25 secondes pour 30 ml d’espresso. Auparavant, j’attendais que le café soit plus clair que foncé, mais j’ai appris qu’il faut l’arrêter lorsqu’il devient blond.

Apprentissage numéro trois : C'est mieux d'utiliser un lait plus gras pour une bonne mousse
À ma grande surprise, lors de l'atelier, on a utilisé le lait 3.25% de Natrel! Un lait qui est plus gras est plus riche en protéines et vient balancer l’intensité aromatique du café. Je n’avais jamais pensé au fait qu’il ne fallait pas avoir de bulles dans ton lait afin de faire des beaux dessins uniformes. Il faut le laisser prendre juste un peu d'air (vous savez le bruit hyper fort que ça fait quand le bec est moitié à l'extérieur du lait et moitié à l'intérieur? ÇA) donc quelques secondes, et ensuite tu le mets en angle pour faire circuler ton lait comme une tornade. 

Apprentissage numéro quatre : Il ne faut pas brûler ton café
Quand tu fais préchauffer ta machine à café, elle devient hyper chaude et lorsque tu installes ton panier à café, ça peut brûler la surface et ruiner ta boisson. La solution? Faire couler un peu d’eau en la partant sans le panier et ensuite installer le panier et lancer l’extraction par la suite. 

Ensuite, c’était l’heure de faire des dessins laiteux. Je me suis amusée avec mon mentor Michael Breach. Faut dire que je n’étais pas très bonne au début. Mes coeurs avaient l'air… de ça!

a54i5821

Crédit : Patricia Brochu

lattelol

 

Une chance que Michael était là! Nous avons réussi (après un peu de pratique) à réussir cet art collaboratif – vous reconnaissez?

a54i5860

Crédit : Patricia Brochu

a54i5877

Crédit : Patricia Brochu

Par la suite, après l'atelier, je suis revenue voir Michael et il m'a offert de faire mon portrait… et vous l'aurez deviné : dans un latté! WOW! Il prend une photo de toi, et ensuite il le reproduit dans le lait à l'aide d'un cure-dent. C'est passionnant le regarder créer #FanGirlModeOn (Son compte Instagram par ici – @baristart).

S’il y a une chose dans ma vie que je ne pensais jamais voir, c'est bien mon visage dans un latté. Honnêtement, c'est assez fou comme expérience. C'est un homme très talentueux et sympathique – je vous encourage fortement de découvrir ça et de le rencontrer si jamais vous avez la chance. Il vient de New York, mais il fait beaucoup d’événements à l’échelle mondiale.

20160905_120303

20160905_151042

 

Pour ceux qui aimeraient apprendre comme faire, voici quelques vidéos-tutos ICI. Comme n'importe quel art, ça prend pas mal de pratique cependant, alors il faut s'y mettre! Organisez des brunchs en gang et pratiquez-vous! 

Et pour ceux qui s'inquiétaient… Le mout de café était gardé. Même les grands baristas disaient que ça se récupère bien et peut être utilisé comme engrais naturel, déboucheur de drain et si t’es un peu DIY, tu peux te faire des exfoliants naturels. Par ailleurs, parlant de gaspillage… Oui j'ai bu comme 4 cafés cette journée-là. Tsé, fallait pas gaspiller!
 

20160905_150419

20160905_150731

Un article de
Marie-Jules Morris Bourgouin's Avatar
Marie-Jules Morris Bourgouin

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Le 101 de l'invitée au mariage en 2016