Sport & Santé

Si tes organes sont partis en cavale, que tu ressens une lourdeur périnéale constante (ou présente seulement durant les sports) ou que tu as cessé tes entraînements par peur de faire progresser les choses, je te conseille de lire ce qui suit, ça pourrait t’intéresser!

Pessaires
Source photo : Cooper Surgical

Après avoir parlé des prolapsus pelviens dans mon plus récent article : Une vessie qui fait du bungee, j’ai décidé de te parler du pessaire, un traitement  possible pour soulager la lourdeur périnéale causée par un prolapsus. Un pessaire, c’est une prothèse vaginale assez méconnue et assez mal aimée! Faite de silicone médical, elle est insérée dans le vagin pour supporter les organes pelviens. Elle est surtout efficace pour la descente de vessie et d’utérus. Donc, le pessaire offre un support à l’organe (ou les organes) qui est (ou sont) en chute libre. Aussi simple que ça!

Il peut avoir plusieurs formes et plusieurs tailles. Les plus répandus sont les anneaux avec ou sans support. Il est important de comprendre que le choix du modèle revient à un professionnel. Celui-ci s’assurera également que c’est une option adéquate pour toi. À noter que depuis 2007, une physiothérapeute en rééducation périnéale peut, si tu as une prescription de ton médecin pour un pessaire, t’aider dans le choix du modèle approprié pour toi.

 

Support pessaire
Source image : Cooper Surgical

À mon avis, les pessaires ne doivent pas seulement être prescrits aux femmes âgées. Ce temps doit être révolu! Le pessaire est une option très intéressante pour la femme active (encore plus selon moi). C’est absurde de mettre un corps étranger dans le vagin d’une femme de 80 ans en perte d’autonomie qui ne sera pas capable de le retirer ou de le nettoyer par elle-même. Suis-je vraiment si bizarre de trouver que c’est une bonne idée pour la femme sportive qui pourra le mettre, l’enlever et le nettoyer elle-même? Trouver l’erreur.

Un pessaire peut être porté de façon plus prolongée si tu souffres d’un prolapsus sévère, mais si ta lourdeur périnéale arrive seulement lors de la pratique de sports, tu peux aussi le porter dans ce contexte précis. Tsé, si tu pensais ne plus jamais pouvoir refaire de la course à pied (alors que tu adorais ça), c’est peut-être la solution. Il est vrai que la présence d’un prolapsus peut nécessiter la modification ou l’ajustement des activités sportives. Par exemple, si ta vessie descend, peut-être que ton sport journalier ne devrait pas être le trampoline! Mais la course à pied n’est pas un ennemi non plus. Je ne dis pas que le pessaire est la solution à tout, loin de là, mais c’est une option. Une option qui ne devrait pas effrayer ni les médecins, ni les physiothérapeutes, ni les patientes!

Mur roseSource image : Unsplash

Ce n’est pas sorcier de proposer un pessaire, surtout quand le résultat est presque magique! Tu seras soulagée de ta lourdeur et le port régulier du pessaire limitera la progression de ton prolapsus. Non, mettre un pessaire ne remplacera pas ton programme d’exercices des muscles du plancher pelvien (si tu pensais t’en sauver aussi facilement)! Par contre, si tes muscles sont moins « étirés » par le poids des organes qui pèse au quotidien, ton renforcement sera plus efficace!

Arrêtons d’avoir peur des pessaires et soyons capables d’en parler pour que toutes les femmes sachent que c’est une option qui existe et qu’elles prennent une décision éclairée.

En passant, on se met plusieurs choses dans le vagin, alors un pessaire, qui est une prothèse médicale, ce n’est vraiment pas la fin du monde!

Douanka Gendreau, pht, M.Sc., Att. MIC RPP
Physiothérapeute en rééducation périnéale et pelvienne

EnregistrerEnregistrer

Un article de
Douanka Gendreau's Avatar
Douanka Gendreau

Douanka est douce et d'une grande simplicité. Par contre, peut-être que son amoureux pourrait débattre sur cette dernière qualité (oups)... Réservée parfois, elle fonce sans...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Rupture : à plate couture