La beauté d’être égoïste

Oui, je suis une femme égoïste. Égoïste de mon temps et de mon espace. Égoïste de ma solitude. La solitude, certains la voient comme une ombre qui apporte à trop réfléchir. D'autres l'accueillent à bras ouverts comme une vieille amie. Sur le plan du développement personnel, passer du temps seul aide à se forger un caractère et mieux se connaitre en tant qu'individu. Sur le plan strictement personnel, passer quelques heures seule par jour est pour moi indispensable. S'isoler de notre tumultueuse société est bénéfique sur le plan de la créativité et de la fluidité des idées. À mon avis, le fait de préférer être seul est intimement lié au fait de penser à combler uniquement ses propres besoins sans avoir à penser à une autre personne. Selfish? oui. Bon pour la santé mentale? aussi.

alone, lonely, seule,

Source : explores.me

Dans le même ordre d'idée, j'ai entendu plusieurs personnes de mon entourage déclarer : pour 2017, je vais penser à moi! Ce qui est, d'après moi, logique. Que voulez-vous, contrairement à beaucoup de femmes, j'ai de la facilité à mener ma vie selon mes seules conditions. Faut croire que j'ai hérité du gène typiquement masculin de l'égoïsme. #Oops

Certains pourraient le voir comme un manque de sensibilité envers les autres ou du narcissisme, même. Mais je préfère le voir comme un choix. Chaque jour, je me choisis moi, car moi seule suis responsable de mon bonheur et ce, pour le restant de mes jours sur cette planète. Pis c'est pas en disant oui à toutes les invitations de fête ou en essayant de faire plaisir à tout le monde tout le temps que le bonheur va me tomber s'a tête.

sex in the city, carrie brashaw, happy, dancing, tv show

Source : giphy.com

C'est une autre lacune proprement féminine, ça aussi. L'incapacité à dire non. La pression d'être toujours disponible et présente à chaque anniversaire ou événement. Ça arrive de dire non parce qu'on est trop fatiguée. Même que ça fait du bien de rester chez soi parce que tout ce dont on avait envie, c'est de s'endormir sur un film. S'écouter est souvent bien mieux que de se forcer à assister à une énième fête de l'ami de l'ami de l'autre madame.

Oui, ça va tout de même arriver une fois de temps en temps d'aller à une projection de film muet parce que ça compte vraiment pour ton ami (ça sonne presque cool quand j'y pense).

Je pense que de dire non et de penser davantage à notre p'tit nombril est pas mal plus libérateur et sain qu'insensible. Il y a des matins où le seul plaisir de me faire un café que pour moi est un moment simple qui me remplit pourtant de bonheur. Savourer ce temps réservé que pour moi me permet d'apprécier les soirs où j'ai autant de plaisir à cuisiner pour ma gang d'amis. Tout est question d'équilibre, ça bin l'air.