Bébé & Cie Style de vie

Je sais qu’on parle de ce sujet de fond en comble depuis quelques temps… Mais personne ne parle des indécis ! T’sais ceux qui comme moi ne savent juste pas si c’est tant nice avoir des enfants ?

Y’a des matins que je me lève pis que je me dis que des enfants c’est un gros : NOPE. Après tout, on est en 2016 et une femme n’est plus obligée d’enfanter absolument ! Justement, je pense que je suis jalouse des hommes à ce sujet. On ne se le cachera pas. Les inconvénients physiques, c’est la femme qui les vit. Les inconvénients liés à l’emploi aussi.

Juste la destruction de son corps grâce au neuf mois de grossesse et l’accouchement. Oh. My. God. Sans compter le jugement des autres mères : « Hen ouin, tu n'allaites pas ? ». Nous sommes tellement dures entre nous les filles.

Je sais que je vais l’aimer mon enfant, la question n’est pas là. Avoir un enfant, ça demande beaucoup de sacrifices. Ça ne me tente pas d’être un parent amer de sa vie d’antan. J’en vois tellement qui envie ceux qui n’ont pas d’enfants. Tellement de parents qui ont une petite pointe d’amertume, lorsqu’ils repensent à leurs voyages et lorsqu’ils veillaient tard. Je ne veux pas être comme ça.

D’un autre côté, je me surprends quand même à m’imaginer avec un mini-moi. À qui je pourrais lui montrer mes valeurs. À qui je pourrais lui faire découvrir le monde, apprécier les cultures et aimer et respecter la Terre. Je lui montrerais à s’aimer et surtout, aimer les autres sans jugement. Un humain que je verrais grandir, se tromper et se relever. Un humain à qui je donnerais tout. Laisser ma petite trace sur la Terre. Pourtant, quand je m’imagine avec, j’ai peur. Peur de tout ce que ça implique.

enfant

Source: babybump

Mais je me pose toujours la même question. Est-ce que je veux des enfants parce que la société nous a toujours dit d’en avoir ou est-ce que je veux des enfants pour les bonnes raisons ? Je vois déjà le visage de mes parents qui s’illuminent quand ils parlent du moment où ils seront « grands-parents ». Pour eux, y’a pas de doutes que je vais être une mère un jour… Alors que dans les faits, je n’en ai aucune idée. D’ailleurs, j’ai discuté du sujet avec eux la semaine passée. Ils ne comprenaient pas la « pression » qu’on peut ressentir d’avoir des enfants. Selon eux, ça vient de moi. En même temps, lorsque j’ai pris mon cousin naissant dans les bras la journée d’après, mon copain a surpris une conversation de ma mère avec la mère dudit bébé sur le moment où lui et moi aurions des enfants. Genre bientôt. Une pression qui viendrait de moi donc… Vraiment? Pourtant, personne ne m’a demandé si j’en voulais.

Suis-je la seule à me poser cette question ?

Un article de
Sophie-Rose Dufresne's Avatar
Sophie-Rose Dufresne

Avoir trop de passions et trop de projets en même temps, c’est le quotidien de Sophie-Rose. Elle adore voyager et c’est le genre de fille...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Comment ne pas ruiner son visage avec les mauvais pinceaux