Bouffe

Récemment, j’ai décidé de me prendre un peu en main et de faire des choix plus santé. Ça passe par mon alimentation, le désir de faire plus d’activité physique (je suis d’ailleurs nouvellement ambassadrice de la marque MOOV Activewear 🙃) et aussi le fait que j’ai décidé de boire moins d’alcool. Je vous explique: dans ma vie, les occasions de boire sont fréquentes. Je vais à plusieurs événements, il y a toujours des cocktails (gratuits en plus). J’arrive chez moi, ma coloc m’offre une bière. Je soupe chez une amie, j’apporte une bouteille de vin. Je soupe avec mon chum, on adore se popper une bouteille de bulles. Je vais chez mes parents la fin de semaine, mon père débouche une bonne bouteille. Vous voyez le genre! En plus, j’adore prendre un verre, j’aime le côté social de siroter une boisson entre amis, j’aime prendre une bière sur une terrasse, j’aime découvrir des bons vins, les déguster et tenter de déceler quelles saveurs en ressortent. J’ai simplement réalisé que, sans me saouler, je buvais beaucoup. L’été, en plus, c’est pire!

Lors d’une discussion avec ma cousine qui est nutritionniste et qui m’a donné des bons trucs, elle m’a mise au défi de diminuer ma consommation à 4 verres par semaine. Pour moi, c’est peu! Mais j’ai relevé le défi depuis 3 semaines et je vais continuer comme ça! Toutefois, je m’autorise de tricher un peu lors d’événements spéciaux.

Source: WiffleGif

… Dans ma vie sociale

Je réalise que changer nos habitudes, ce n’est pas facile quand ça implique d’en parler aux autres. Quand il s’agit d’alcool, quelques personnes proches de moi n’encouragent pas vraiment la décision. «Bin là, c’est l’été! Tu peux pas pas boire une bière avec moi.» «Oh là, come on, juste un verre ce soir, c’est vendredi, t’es plate…» Ce genre de commentaire revient souvent et c’est pas facile de ne pas céder à la peer pressure. Je crois que l’important, c’est de mettre au clair avec ces personnes que tu prends cette décision-là pour TOI et qu’ils peuvent boire devant toi, que ça te dérange pas et que c’est pas parce que tu choisis de ne pas boire que tu vas être plate comme amie pour la soirée.

D’un autre côté, j’ai inspiré plusieurs personnes à me suivre le temps d’une soirée! Il y a des alternatives: limonade maison, virgin caesar, eau pétillante avec des fruits dedans… La conversation n’est pas moins le fun sans quelques verres!

… Dans mon corps

Évidemment, l’alcool c’est calorique. J’ai pris la décision de moins boire pour ma santé avant tout, mais j’avoue que j’avais hâte de voir comment mon corps réagirait. En deux semaines seulement, je vois une réelle différence, comme si j’avais dégonflé. Je me sens moins serrée dans mes pantalons et même mes bagues sont un peu lousses. Je crois qu’il y a peut-être un lien avec la rétention d’eau, mais ça reste à prouver! Selon moi, ça a un lien direct avec la diminution de ma consommation d’alcool, bien que d’autres facteurs ont pu jouer aussi. Côté énergie, ça fait une réelle différence également. Bref, que du positif!

Est-ce que c’est difficile?

Changer des habitudes, ce n’est jamais facile. J’avais d’ailleurs essayé de faire un mois sans alcool l’hiver dernier et le projet avait échoué lamentablement. Mon but, donc, n’est pas d’arrêter complètement, car dans mon cas ce n’est pas problématique. L’objectif, c’est simplement de mieux choisir les occasions où je prends un verre. Je ne m’en porte pas plus mal!

Un article de
Virginie Pichet's Avatar
Virginie Pichet

Cheveux couleur blé d’inde et Girlboss, Virginie est l’éditrice du blog; en d’autres mots, la maman des collaborateurs. Elle adore les brunchs et se prendre...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

5 conseils pour un maquillage de mariée réussi