Style de vie

Ces temps-ci, disons que le Parc Jean-Drapeau est toujours plein de gens enivrés par la musique. La semaine dernière, Le Cahier était présent à Osheaga et, encore une fois cette semaine, on couvre le plus important événement de musique électronique au Québec : Île Soniq. Il y a un moment déjà, j’avais entrepris de rédiger un petit article (à lire ici) sur les artistes à ne pas manquer lors du festival. Eh bien, je n’ai franchement pas été déçue! Et je ne suis certainement pas la seule! Avec des dizaines de milliers de festivaliers en deux jours, je peux vous assurer que l’ambiance était loin d’être ennuyante!

Voici Île Soniq 2018 en quelques photos!

La scène principale, soit la scène Oasis, était hallucinante! Le son, l’éclairage et la superficie étaient au rendez-vous pour donner tout un show. On ne se serait pas cru à un spectacle extérieur en écoutant la musique qui y sortait! Très bien aménagée, la scène permettait à un nombre immense de festivaliers de circuler sans que nous puissions ressentir la claustrophobie d’une grande foule. Très fort!

Mon grand coup de coeur du festival est sans aucun doute la scène Néon abritant de plus petites recrues toutes aussi talentueuses que les grands noms. Mais le plus intéressant, c’est le plancher qu’ils ont utilisé. Fait de je ne sais quoi, c’était presque une trampoline! Aucun mal de dos et du fun en masse!

Personnellement, ce n’est que ma deuxième fois à Île Soniq et je dois dire que je suis toujours impressionnée par la qualité des installations ainsi que des décorations. Chapeau aux artistes qui, chaque année, se dépasse pour offrir un décor digne du plus grand festival de musique électronique du Québec!

Par contre, Île Soniq serait beaucoup moins agréable si on ne pouvait pas partager tous ces beaux moments avec ses ami.es (moment cheesy)! J’ai assurément créé des souvenirs qui resteront longtemps dans mon esprit!

Et vous, quels ont été vos moments forts de cette édition 2018?

Un article de
Annie Robitaille's Avatar
Annie Robitaille
Chargée de contenu

Diplômée de l'UQÀM en relations publiques, Annie ne se doutait pas qu'elle allait se retrouver de l'autre côté de la force, soit de représenter elle-même...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Romans policiers : mes auteurs coups de coeur