¡Holà Salvador!

Qui n’aime pas les voyages? S’évader? Enfant, mes parents nous amenaient souvent à Fort Lauderdale. Classique. J’ai donc grandi avec la plage comme signe de vacances. J’ai appris à me détendre couché sur une serviette avec un bon livre. Ceux qui me connaissent bien savent que j’ai longtemps été une nageuse de compétition. L’eau a toujours été mon élément. Je m’y sens en sécurité. Loin de tout et sereine. Nager me permet de me remettre les idées en place. De me détacher de mon quotidien parfois étouffant et de me rappeler à quel point ma vie est belle. La plage m’apporte ces deux éléments.

Il y a quelques années j’ai découvert le surf grâce à Mel, la soeur de mon copain qui m’a invitée à suivre un cours avec elle sur la vague du fleuve St-Laurent. Classique. Et j’ai eu la piqure. Pour moi, le surf me permettait de continuer de vivre ma passion de l’eau, mais de sortir de mon habitude de longueurs interminables (que j’adore, ne croyez pas que cela m’ennuie, loin de là!).

Mon premier voyage de surf loin du Canada et des États-Unis fut le Costa Rica, je vous montrerai les photos bientôt. En mars dernier, ma soeur et moi voulions partir ensemble. Mais nous n’avions que 10 jours à cause de mon contrat à M.Net à MusiquePlus. Nous voulions donc une destination accessible. Nous avions beaucoup entendu parler du Salvador par des amis, surtout d’El Dorado Surf Resort… et nous avons décidé d’y aller… ce fut un voyage merveilleux!

Nous avons rencontré Aurore à El Dorado. Les locaux nous ont surnommés les 3 diablas… je ne crois pas que nous étions si tannantes que ça durant le voyage…

Ce qui m’a le plus charmée du Salvador est sans contredit les habitants de El Zonte, une petite ville à trente minutes de San Salvador. Grâce à Gato (à gauche) et Santiago (à droite), nous avons pu découvrir la vie de El Zonte, faire une balade à vélo le long de la côte (et presque mourir d’un coup de chaleur) et faire la fête le soir à El Zonte et San Salvador avec des locaux. Nous avons donc vu la vraie vie de l’endroit même si nous dormions tous les soirs dans notre petit cocon à El Dorado. Gato et Santiago travaillent à El Dorado, un hôtel tenu par des Québécois que je conseille à quiconque veut s’évader en toute sécurité sur le bord de la mer sans se sentir dans un tout inclus!