Style de vie

Chez Le Cahier, à chaque fois qu’on voit des femmes se démarquer dans un projet ou une entreprise, on ressent toujours une certaine fierté. Localement, on peut se compter chanceux (et chanceuses, surtout) puisqu’une grande majorité de la population et de la conscience sociale fait en sorte qu’on valorise la femme dans ses ambitions à se surpasser. Néanmoins, il serait naïf de notre part de penser qu’il s’agit de la même situation partout ailleurs.

Un des premiers problèmes qui fait en sorte qu’on limite une femme est lorsqu’on ne met pas son éducation de l’avant. Lorsqu’on prend conscience que 70% du milliard de personnes qui sont dans une condition d’extrême pauvreté sont des femmes, on se rend compte qu’encore en 2015, il va de soi de faire notre possible pour les aider et les encourager.

fitelargeSource: Rubywives

C’est ce dont la compagnie Fite dermalogica (Financial Independence Through Entrepreneurship) réalise depuis maintenant 30 ans. Fite croit à l’impact positif que chaque jeune fille et femme peut avoir sur sa vie, ainsi que celle de sa famille et sa communauté. Bien entendu, il faut leur en donner la chance. L’entreprise est un message d’espoir pour tous ceux et celles qui croient en l’empowerment de la femme, et ce, à l’international. Le concept de Fite amène non seulement des milliers de femmes à devenir éduquées professionnellement, mais aussi à procurer des soins pour les gens de leurs milieux. Le meilleur des deux mondes !

Lors de mon voyage à Las Vegas pour la compagnie en août dernier, j’ai pu entendre une conférence traitant de la fondation. Natalie Marie Byrne, la directrice de l’impact Global de Dermalogica y racontait comment Fite change réellement des vies et comment ses nombreuses visites sur le terrain prouvent qu’en donnant aux femmes le pouvoir de créer des entreprises, on les aide sur le long terme. J’en avais les larmes aux yeux. En tant qu’entrepreneure, démarrer Codmorse a changé ma vie à tout jamais. Au Québec, nous avons cette chance de pouvoir réaliser nos rêves et d’en avoir les moyens. Notre société n’est pas parfaite, mais si on veut réellement, on peut y arriver. On sait que ce n’est pas la réalité de tous, mais on a tendance à souvent l’oublier. Lorsque Natalie nous racontait la perception que certaines jeunes femmes ont d’elles-mêmes et de leur incapacité à faire des choses, ça me frappait. Ça donne envie de faire passer le message et de changer les choses. J’admire Jane Wurwand d’avoir parler, oui, mais surtout d’avoir choisi d’agir.

Capture d’écran 2015-09-23 à 13.23.21Source: Fite

La compagnie est partie de cette femme en 1983 et a réussi, depuis, à former près de 100 000 femmes à travers 56 pays différents. Cette entrepreneure est en soit un modèle féminin. En prenant compte de ses réalisations, on comprend qu’en pensant à nos actions locales, on peut aussi aider internationalement. On prend conscience que c’est en travaillant tous et toutes ensemble, qu’on réussira à s’en sortir tous et toutes ensemble. C’est en faisant un don à Fite ou simplement en parlant au gens des réalités qui nous entourent, qu’on pourra faire une différence !

Capture d’écran 2015-09-23 à 13.27.39Source: Fite

« Invest in her potential. She will do the rest »

Un article de
Camille Dg et Marylou's Avatar
Camille Dg et Marylou

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

La vérité sur les tampons d'OB + CONCOURS