Faits Vécus

Selon le dictionnaire Larousse, le mot « éternuer » signifie: « expirer brusquement du nez et de la bouche, par suite d’un mouvement convulsif des muscles expirateurs ». Éternuer, mot de huit lettres, étant non seulement un verbe, mais ayant comme mandat premier de me rendre la vie impossible. Depuis le début du printemps, je conjugue ce verbe à tous les temps. J’ai éternué, j’éternuais, j’avais éternué, j’éternue, j’eus éternué, j’éternuerai, j’aurai éternué. Oui, je peux dire avec conviction que j’aurai éternué dans ma vie!

allergies

Il est 6h du matin et mon réveil matin vient de sonner. Mes yeux gonflés et collés ouvrent à moitié. Bienvenue au Festival mondial des allergies! Tous les printemps, au Domaine Lefebvre, a lieu ce festival respecté où mon corps reçoit tous les grands allergènes de ce monde. Un Festival de renom qui me vaut à chaque année quelques visites à la pharmacie pour acheter des caisses et des caisses de Reactine, d’Aerius, de Benadryl et de Claritin.

Je me suis levée dans un état comateux et avec une vision qui me permettrait, fort probablement, d’adopter un chien Mira. C’est l’entrée en scène du pollen, la tête d’affiche 2017, la grosse vedette! C’est à ce moment précis que le jam d’éternuements commence. J’éternue et j’éternue, puis j’éternue encore! Avec mon humeur massacrante, une boîte de mouchoirs et ma drôle de tête, je me prépare, puis café à la main, je pars travailler.

Assise dans ma voiture, je constate que cette dernière a autant d’essence que le désert du Sahara a d’eau. Je sais bien que je vais être en retard au  travail, mais comme je ne suis pas dans un épisode des Pierrafeux, où seule l’utilisation de mes pieds aurait été suffisante, je dois arrêter mettre de l’essence à la première station-service. D’ailleurs, je remercie Véronique Bannon pour ses lunettes à l’épreuve des allergies. Le meilleur allié pour camoufler mes yeux rougis lorsque je dois côtoyer des gens et que j’ai la mort étampée dans le visage! Cinquante dollars plus tard et 10 minutes en retard, je suis repartie pour le travail.

C’est la joie de vivre! J’ouvre la radio et je prends enfin ma première gorgée de café. Étape nécessaire voire, vitale ce matin. Oubliant ma mauvaise humeur, je me laisse entraîner par Ed Sheeran et voulant prendre une autre gorgée de café, je la sens monter…Aaaaaatchoum! C’est l’explosion. J’éternue aussi fort qu’Hiroshima a fait de dégâts. Inévitablement, je renverse tout ce qui me restait de café sur moi. Mes allergies font l’effet d’une bombe. J’ai les yeux rougis, le nez qui coule et le chandail taché de café. Je m’arrête sur le côté de la rue pour tout nettoyer. Je suis assise dans ma voiture, le chandail imbibé de café et le visage plein d’allergies. Je dois retourner chez moi.

allergies

Chers amis, si un matin vous recevez une invitation pour le Festival mondial des allergies, je vous recommande fortement:

  1. De refuser ces billets.
  2. De vous enfuir aussi rapidement que vous le pouvez. (Vous n’avez certainement pas envie de chanter à tue-tête avec le palais qui pique ni de frôler ces festivaliers qui ont pris possession de votre corps.)
  3. De doubler votre dose de café et de le tenir fermement jusqu’à ce que vous soyez assis dans un endroit stable.
  4. De prévoir un deuxième « kit » pour aller travailler.
  5. Ou de prendre congé! (Il y a plusieurs bonnes séries Netflix qui attendent juste d’être écoutées!)
  6. Le port du pince-nez (je ne sais pas pourquoi, mais il paraît que de se pincer le nez, ça empêche d’éternuer)
  7. Les antihistaminiques (ça fait tout de même des miracles!)

Je vous conseille le chocolat aussi, juste pour le moral.

Myriam Lefebvre

Un article de
Myriam Lefebvre's Avatar
Articles suivants
Article Featured Image

Femmes inspirantes