Et si on vivait comme si demain n’existait pas ?

Et si on vivait comme s’il n’y avait pas de lendemain?

Durant le temps des fêtes, il m’est arrivé un petit accident en raquettes (oui, oui, c’est possible), et cela m’a forcée à demeurer dans le divan durant 3 longues journées! J’en ai donc profité pour commencer une nouvelle série sur Netflix, qui s’appelle No Tomorrow. En gros, c’est l’histoire de deux protagonistes qui se rencontrent par hasard. Le gars est certain que la fin du monde se produira dans 8 mois et ainsi, il vit comme s’il n’y avait pas de lendemain. La fille, une accro du travail et des tableaux Excel plutôt beige et tranquille, tombe amoureuse de lui et embarque dans sa philosophie de vie. Ils vivent donc leur quotidien en accomplissant chaque jour de nouveaux items de leur « Apocalist » (leurs listes respectives de choses à faire avant la fin du monde).

no-tomorrow

Source : Netflix

Ça semble irréaliste à première vue, mais en ce début d’année, l’idée de vivre comme si demain n’existait pas m’a vraiment interpellée. On entend souvent les gens dire qu’ils feront ceci et cela à leur retraite, ou à leurs prochaines vacances, ou bien lorsque les enfants auront terminé l’université. Pourtant, qu’est-ce qui nous empêche de débuter nos projets dès aujourd’hui? Bien sûr il y a l’argent, et le nombre limité de vacances annuelles, mais pour ce qui est des petits souhaits, nous pouvons très bien cesser de les remettre à plus tard.

La morale de l’histoire est que la vie est trop courte pour ne pas profiter de chaque instant. C’est un peu cela l’idée de vivre comme si demain n’existait pas. D’essayer de ne jamais avoir de regrets, ne pas ressasser le passé et se tourner vers le présent et le vivre, de ne pas penser que l’avenir sera mieux qu’aujourd’hui, car nous n’avons aucune idée de ce que demain sera fait.

Loin de moi l’idée de vous conseiller sur la manière dont il faut mener votre existence, car la meilleure personne pour savoir ce qui est bon pour nous, c’est nous-même. Ce texte est plutôt un conseil à moi-même, pour débuter l’année 2017 avec ma propre liste. Il n’y a pas de petits souhaits (si vous écoutez la série, vous comprendrez comment Evie et Xavier trouvent parfois le bonheur dans les petites choses de la vie, mais aussi dans les actions qui les font grandir comme renouer avec un être cher, enterrer la hache de guerre avec une amie et faire la paix avec le passé).

D’ailleurs, dans ma liste de 2016, il y avait écrire sur un blogue. Mission accomplie!