Style de vie

Oyé ! Oyé !

Je vous annonce que je viens de vivre une expérience hors du commun ! Oui, oui ! Je reviens tout droit d’un voyage dans le temps à l’époque de Jacques Cartier et de Samuel de Champlain (je les ai même surpris en train de grignoter un beignet au miel). Ce que j’ai vécu jeudi et vendredi derniers, dans la peau d’une noble dame de la Nouvelle-France, fût intensément agréable. Grâce aux Fêtes de la Nouvelle-France TD, j’ai gouté au meilleur du passé (je ne parle pas seulement des grillades) avec le meilleur de notre époque (aka un système d’aqueduc efficace…et des pirates avec des dents)!

Ma balade dans les années 1600 a débuté par une agréable visite dans le Petit Champlain, réalisée par un certain Jean Gagnon de Cicérone Tours. Ce monsieur fort sympathique, accoutré de son uniforme militaire d’époque et d’un chapeau tricorne, a très bien su capter notre attention, tout en nous informant des grandes lignes de l’histoire du Vieux-Québec et du commencement de la Nouvelle-France. Toi qui t’endormais dans tes cours d’histoire, je te dis que tu vas être fort captivé lors de ta prochaine visite guidée du Vieux-Québec ! Que ce soit avec Jean Gagnon ou avec un autre, les personnages d’époque jouent très bien leur rôle et nous envoûtent par leur dynamisme et leur excellent jeu.

Ma visite au cœur de nos origines a continué par la rencontre de plusieurs personnages diversifiés (pirates, quêteuses, Ursulines, nobles, etc.). Ce qui m’a totalement épatée, et ce qui va certainement te faire capoter quand tu vas faire ton tour aux Fêtes de la Nouvelle-France, c’est qu’il y a beaucoup de personnes (monsieur et madame tout le monde) qui, dans leur temps libre, confectionnent des costumes MAGNIFIQUES, spécialement pour l’occasion. Des passionnés qui mettent du cœur dans la fabrication de déguisements, et même, d’un personnage en entier. D’ailleurs, une parade toute en couleurs a lieu chaque jour. Tout y était : la beauté des costumes, le fun intense de voir des comédiens et d’autres personnes s’amuser et incarner leur personnage, des bénévoles souriants et tripants… bref, que du beau monde !

J’ai pu aussi réveiller un peu mon cerveau en compote (c’est ça, les vacances!) en assistant à des ateliers et kiosques d’informations sur la broderie/dentellerie, la fabrication de selles de chevaux et la construction navale (merci Billy Rioux!). Bien sûr, ce n’est qu’un petit échantillon dans une marée (hé, hé, jeu de mots) d’ateliers.

Pour les personnes et les enfants qui aiment les défis, il y a aussi le Défi Évasion (12 ans et plus) sur place pour te faire deviner toutes sortes d’énigmes. Des cours d’escrime sont aussi offerts et ça, ça te dégourdit sur un méchant temps ! En plus, sur ce même site, tu as une vue incroyable sur le Château Frontenac et sur le Fleuve St-Laurent. Y’a une p’tite brise parfaite, si jamais tu te chauffes trop les neurones ou si tu te transformes en l’un des Trois Mousquetaires.

Finalement, des spectacles de musique folkloriques en soirée couronnent le tout. J’ai assisté aux shows de The Winston band et En barque, qui ont tous les deux fait une très belle prestation très énergique. Les deux groupes ont bien bouclé la soirée du jeudi soir.

Alors, un gros bravo aux comédiens-animateurs, aux monsieur et madame tout le monde talentueux, aux bénévoles passionnés et à tous les participants. Bravo aussi à Audrey Laroche et Mitémo Chevalier qui ont travaillé très fort sur l’organisation de la fête et qui ont guidé les invités médiatiques avec le plus beau des sourires. Vous avez fait une super job !

Que tu sois une Fille du Roy ou une fille ben chill de Québec, tout le monde est le bienvenu aux Fêtes de la Nouvelle-France !  

Un article de
Myriam Roy's Avatar
Myriam Roy

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Faire face au dating moderne