Sport & Santé Style de vie

Bin oui ! Nous sommes allés en camping avec Pitou. C’était une première pour nous et pour chien chien. J’étais plutôt réticente au fait d’amener notre chien avec nous dans un endroit qui nous était inconnu en ne sachant même pas quelle température Dame Nature allait nous offrir. Par camping j’entends ici passer trois jours à vivre dehors et dormir dans une tente, sans édifice accessible en cas d’orage, ni électricité, ni douche, ni eau.

Quelques choses à savoir avant d’organiser une sortie en camping avec votre chien 

  • Quel race de chien as-tu ?
    Pour ma part j’ai un Bouvier bernois de 98 lbs. Tsé une grosse boule de poils. Je me suis donc assurée que le camping que nous allions choisir acceptait les gros chiens. Certains acceptent seulement les chiens de moins de 50 lbs ou pas du tout.
  • Quel type de liberté veux-tu pour ton chien ?
    Mon boubou est habitué à la liberté totale au chalet ou même lors de nos randonnées. Il n’est pratiquement jamais en laisse. Je voulais pouvoir lui offrir cette liberté en camping et le laisser renifler comme bon lui semble les nouvelles pistes. Certains campings acceptent les chiens seulement en laisse et limités à l’espace de votre terrain de camping, d’autres les acceptent partout en laisse et certains campings ont des endroits réservés pour la liberté des chiens.
  • Quel genre d’environnement veux-tu lui offrir ?
    Ne sachant pas combien il ferait comme température lors de notre réservation, je tenais à ce qu’on soit à proximité d’un lac/rivière et que mon chien y ait accès en cas de grosse chaleur.  Il est évident que je voulais qu’il ait accès à une forêt ou un vaste endroit où il pourrait courir et jouer un peu.

Maintenant, tu n’as qu’à trouver le camping qui répond à tes besoins et ceux de ton chien. Nous, on a eu un coup de foudre pour le Parc régional du Poisson Blanc. Il offre la possibilité de louer une île… oui oui, une ÎLE !!!! Une grosse île pour nous tout seuls. L’endroit était juste parfait. Taz, mon boubou, était beaucoup trop heureux et libre. Aucune restriction pour les chiens à l’exception de respecter la nature et ramasser les p’tits cacas de pitou. Étant entouré d’eau, je n’avais aucune crainte que mon chien se sauve ou se perde. Une plage qui s’étendait lentement en profondeur lui permettait de se rafraîchir et même courir dans l’eau, c’était tellement beau de le voir aller.

Le parc Régional du Poisson Blanc offre plusieurs sites accessibles en voiture ou des îles accessibles en bateau/canot. Il est également possible de s’y présenter sans réservation et trouver un endroit non payant ni organisé pour le camping. En réservant un emplacement payant, vous vous assurez d’avoir un espace réservé pour votre tente sans racines d’arbre ou trop en pente, un foyer pour le feu, un sac de bois par jour, une table de pique-nique, et une “toilette”. Pour notre île c’était 75 $ par nuit, nous étions quatre personnes, trois  chiens, avec deux tentes. Île 64 for the win my boy ! Je la prends certainementen note pour nos prochaines fins de semaine de camping.

Et si on parlait du sac à dos de bébé maintenant ? Il a beau ne pas porter de vêtements, mais il y a un strict nécessaire à respecter

  • Évidemment, assurez-vous de planifier assez de nourriture pour la durée de votre séjour. Je vous conseille également de penser à apporter de l’eau de la maison afin de permettre à votre chien de s’hydrater avec de l’eau fraîche une fois de temps en temps. Selon l’endroit où vous vous trouverez, il est préférable que pitou ne boive pas l’eau du lac. (Ex : algue bleu = mortel pour eux) N’oubliez pas les bols à chien ou tout autre plat qui vous convient.
  • Une laisse courte si vous voulez aller prendre une marche, une laisse longue pour l’attacher à un tronc d’arbre ou encore un pique qui se visse dans le sol pour y attacher la laisse.
  • Un produit contre les moustiques pour animaux (J’utilise l’eau déodorante à la lavande de La Maison Lavende également bonne contre les puces et tiques), une pince spéciale pour retirer les tiques en cas de besoin.
  • Une veste de sauvetage pour chien, qui est obligatoire dans les embarcations. Si vous vous trouvez dans une embarcation dont le fond n’est pas en tapis, apportez un tapis de yoga ou un tapis de douche, bref tant que c’est quelque chose qui reste dans le fond pour que les griffes de votre chien ne glissent pas.
  • Une serviette de plage ou deux afin d’essuyer pitou après sa petite viré à l’eau et/ou avant d’entrer dans la tente. En temps humide il est important de bien sécher son chien soit même, vous lui éviterez des «hot spot».
  • Une toile qui n’absorbe ni l’eau, ni la saleté pour laisser pitou se reposer sur une surface sèche et propre.
  • Un peigne ou brosse pour lui retirer des «Pic-pic» de dans le poil au besoin. Un peu de shampoo si jamais vous avez le malheur de tomber sur une moufette ou tout autre accident qui ne lui donneraient pas de bonnes odeurs.
  • Une doudou !!!! Pour ma part j’avais trois grosses doudous pour mon chien, deux pour lui faire un tas moelleux et chaud et une pour l’abriller. Il semblait bien apprécier que je l’abrille comme un bébé, il passait la nuit en petite boule sous sa couverture.
  • Et pour terminer… les fameux poops bag. Est-je vraiment besoin de dire pourquoi ?

Sur ce, je vous souhaite de vous amuser, de profiter de l’instant présent et de vivre un camping magique en compagnie de pitou.

Un article de
Marianne Tassé's Avatar
Marianne Tassé

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

En amour avec les maisons de San Francisco