Sport & Santé

Ceux qui me rencontrent aujourd’hui vous diront que je suis active, parfois même un peu intense. Pourtant, je suis comme chacune d’entre vous, avec des hauts et des bas. À l’adolescence, je ne faisais aucune activité physique, mis à part le ski alpin. J’aimais le ski, parce que je pouvais profiter du grand air. Ah, quoi de mieux que le plein air pour se revitaliser!

cross fit, active, sportSource: Pexels

Comme plusieurs d’entre vous, j’en suis certaine, je me suis un peu laissée aller à l’université. Avec les cours, les travaux, les examens, les stages, le premier vrai emploi… il me restait très peu de temps pour penser à moi. Entre vous et moi, ma santé n’était pas une priorité.

Quelques années après la fin de mes études, j’ai eu un choc en regardant les photos d’un weekend aux États-Unis. Est-ce que je ressemble vraiment à ça? Mesdames, je ne vous dis pas de vous fier à une chiffre sur une balance ou à ce que vous voyez dans les magazines. Je dis plutôt que je n’étais pas à l’aise avec l’image que je projetais. Ç’a m’a ouvert les yeux. Quelques mois plus tard, j’ai changé d’emploi et je me suis inscrite au gym. Oui, oui, moi qui ne faisais aucun sport, ou presque, je m’inscrivais au gym! Et j’en étais fière!

Au tout début, entrer deux séances d’une heure dans mon horaire m’a demandé beaucoup d’organisation et de volonté. J’y allais d’ailleurs avec une amie, pour m’assurer de me rendre au cours. Vous manquez de motivation? Aucun problème! Vous souhaiterez toujours voir vos amis. Bingo! Une étape de faite.

Peu à peu, les deux heures de gym sont devenues une partie intégrante de ma semaine. Puis j’ai ajouté des heures, des activités la fin de semaine (comme la randonnée, la raquette, l’escalade, le surf d’intérieur, la planche à pagaie, le canot…). Petit à petit, le sport a fait sa place dans ma vie, jusqu’à devenir une nécessité, tant pour ma santé physique que mentale.

En décembre dernier, je manquais de motivation. Le gym où j’allais avait changé d’administration, l’ambiance n’était plus la même et la poussière s’accumulait. Mes séances étaient moins fréquentes et moins efficaces. Quoi faire? C’est bien simple! J’ai changé d’établissement pour un qui me donnait un défi : un gym de « cross fit ». Je mets ici « cross fit » entre guillemets, parce qu’il ne s’agit pas spécifiquement de ce type d’entraînement, mais d’un mélange de cours très intenses et variés, en petits groupes.

Moi qui pensais avoir transpiré avant dans un cours, j’en ai eu pour mon argent! À ma première visite, j’ai eu mal partout, mais bien PARTOUT, pendant quatre jours. Wah! La récompense? À la fin de chaque cours, tous les participants se serrent la main et se félicitent. Sympathique, n’est-ce pas?

L’intensité, le défi et l’ambiance m’ont tout de suite motivée à en faire plus : plus de séances, plus d’attention à mon alimentation, plus d’importance à mon sommeil, plus conscience de chaque muscle de mon corps… Le résultat? J’adore ce nouveau mode de vie! Est-ce que je suis rendue une « madame muscles »? Pas du tout, je suis trop gourmande pour ça! Est-ce que je suis mieux dans ma peau et pleinement consciente de mon potentiel? Absolument! Est-ce que je suis motivée, chaque semaine, à me rendre au gym? Oh que oui!

Alors, tout cet article pour simplement vous dire que, si vous souhaitez bouger, vous le pouvez. Trouvez la motivation en vous, dans votre entourage, dans le type de musique jouée au gym ou dans le bruit de vos pas sur l’asphalte lorsque vous courez. Mais, surtout, faites-le pour vous, parce que cela vous plait et vous fait du bien. Surtout, faites-le où et quand vous le souhaitez. Trouvez un petit moment pour l’intégrer à votre routine et donnez-lui le temps de s’intégrer. Vous aussi, vous le pouvez si vous le voulez vraiment. Ça deviendra une deuxième nature. Parole de la fille qui ne bougeait pas vraiment.

Un article de
Maryse Bégin's Avatar
Maryse Bégin

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Quand tes amies ont l'âge de tes parents