Voyage

Avant 2016, je n'avais jamais mis les pieds en Asie. Ce qui est quand même fou puisque je voyage énormément, mais je n'avais tout simplement pas encore eu cette chance. Maintenant que c'est chose faite, j'ai déjà hâte d'y retourner. Sur ma liste de rêves, on compte l'Indonésie, le Cambodge, le Vietnam, le Laos et j'en passe… quand on a la piqûre des voyages, je crois que ça ne se guérit pas. Aujourd'hui, je vous entraîne avec moi dans trois jours à Bangkok! J'ai quitté pour la Thaïlande le 8 décembre 2016 en suivant un itinéraire que Marc, mon copain, et moi avions bien planifié: trois semaines fort chargées pour s'assurer de ne rien rater de ce magnifique pays.

Vous cherchez un itinéraire de 3 semaines en Thaïlande? J'ai écrit un article à ce sujet juste ICI

Ainsi, après environ 24 heures de transport et trois avions (oui c'était long) avec une escale à Toronto et une en Chine, nous sommes arrivés, fatigués, en pleine nuit à Bangkok. Notre voyage a commencé sur une drôle de note: la compagnie aérienne, à cause d'une escale trop courte, avait perdu nos deux sac-à-dos. Nous avons donc quitté l'aéroport vers notre auberge de jeunesse avec, sur le dos, nos petits sacs de cabine seulement. Par chance, Marc et moi prévoyons toujours que ça peut arriver et avions avec nous le nécessaire pour nous changer et vivre 24 heures sans nos bagages. De toute façon, à ce point, nous n'avions que hâte de nous coucher dans un lit douillet et fermer les yeux. Nous arrivons donc sur Khao San Road où se situe notre auberge de jeunesse. Je vous avertis tout de suite, si vous choissisez de dormir directement sur cette rue, soyez prêts à vivre avec du bruit 24 heures sur 24: la fête se termine très tard dans cette partie de Bangkok et aucun établissement ne pourra vous promettre une nuit de calme. Nous: ça ne nous dérangeait pas.

Mais, l'erreur étant humaine, nous avions réservé à la mauvaise date. Comme nous atterissions à minuit, c'était mélangeant. Ainsi, en arrivant, nous n'avions pas de chambre à l'auberge et elle était à pleine capacité. Nous avons donc passé notre première nuit, sans bagages, à dormir sur le canapé dans le hall d'entrée. Ça fait une drôle d'anecdote, non?

20161209_191125

Le lendemain, ce n'est pas le fait de ne pas avoir de bagages qui va nous arrêter: on décide d'aller voir le Palais Royal de Bangkok. Un conseil: allez-y tôt pour ne pas être parmi la foule. Assurez-vous que vos vêtements couvrent vos genoux, vos épaules et que vous êtez habillés décemment. Si vous y allez vers midi, ce sera bondé de touristes. Apportez-vous de l'eau puisque quand le soleil plombe, il fait vraiment chaud. De plus, comme vous devrez mettre et retirer vos souliers maintes fois, ne portez pas des souliers longs à attacher… petit truc!

20161211_125254 20161211_125921 lrm_export_20161211_140926 lrm_export_20161212_082536 lrm_export_20161212_224000 lrm_export_20161212_224113

 

On devait rester à Bangkok seulement deux jours, mais comme on attendait nos bagages, on a allongé le tout, voici ce qu'on a fait pour passer le temps… Naturellement, on ne va pas à Bangkok sans aller voir le Chao Phraya. Marc et moi avons décidé de faire une petite croisière d'une heure sur la rivière qui permet de voir la ville d'un autre angle. De l'eau, on voit le Grand Palais, le chantier naval et le Wat Arun.

Après deux jours, n'ayant toujours pas reçu nos bagages (et on arrivait à bout de nos petites culottes), nous avons décidé d'aller faire les boutiques en nous rendant dans les immenses centres commerciaux de Bangkok. Parce que oui: c'est immense!! À Bangkok, on peut vraiment magasiner pour tous les budgets: il y a autant des marchands de rue que des boutiques de luxe. Juste se rendre dans le coin de la ville où se trouvent tous ces centres commerciaux demeure impressionnant: c'est un croisement entre la folie de New York perdue en Asie avec un mélange de personnes d'à travers le monde. On a pu y trouver des sous-vêtements et le nécessaire pour survivre le temps que nos bagages nous soient finalement rendus, presque 72 heures après notre arrivée en Thaïlande. Fiou: je n'avais pas envie de tout devoir racheter, même si j'avais des assurances. Ainsi, on a pu quitter vers Chiang Mai…

À Bangkok, il y a beaucoup à faire, mais avec ces quelques activités, en trois jours, on peut comprendre la ville. C'est fou parce que durant les trois semaines qui ont suivi, nous n'avons pas revécu la même intensité urbaine. Bangkok est vraiment une bibitte à part dans ce pays magnifique…

Un article de
Camille Dg's Avatar
Camille Dg
Fondatrice & Rédactrice en chef

Camille est la fondatrice du site. Jeune femme qui carbure aux projets, un défi n'attend pas l'autre. Camille est une véritable globe-trotter qui quitte le...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Lettre pour elle