Pause culture: Dans la tête de Proust

Soyons honnêtes, se donner la commande d’assister à un événement culturel une fois par mois, c’est difficile. C’est l’objectif que je me suis donné. Pourquoi? Outre le fait que j’écris dorénavant pour la chronique culturelle du blogue Le Cahier, j’aime ouvrir mes horizons. Il y a tant à voir, tant de spectacles, d’expositions, de lancements de musique auxquels nous pouvons assister et, très souvent, à prix raisonnable. Je me suis donc dit, pourquoi pas? Quel beau défi pour 2017! Je fouillerai donc pour vous à travers toute la ville pour vous la faire (re)découvrir en même temps que moi.

Proulx, théâtre, mtlmoments, culturel

Cette semaine, je vous parle d’un spectacle qui mériterait davantage de publicité. Plusieurs d’entre vous connaissez Sylvie Moreau pour son rôle de Valence Leclerc dans l’émission Dans une galaxie près de chez vous, ou l’avez vue dans la série Catherine. Cette fois-ci, elle est metteur en scène du spectacle Dans la tête de Proust, présenté à l’Espace Libre.

« Je rêve de faire un show qui donne envie de rêver, d’inventer. Comme l’oeuvre de Proust m’a donné pour toujours l’envie de créer, de choisir la beauté. » peut-on lire dans le journal de création sur le site de l’Espace Libre. Ce sont les paroles de Sylvie Moreau.

La pièce porte bien son titre. À travers huit années d’écriture, cloué à son lit, par choix, Marcel Proust nous entraîne dans la folie de son esprit. Il a besoin de se consacrer corps et âme à son roman. Nous y rencontrons ses personnages qui discutent de bien des sujets. Parmi ceux-ci; l’amour. Dans tout ce qu’il  a de plus beau, de plus laid et de plus vrai. L’humour sera bien évidement au rendez-vous avec ces bourgeois de salon qui ne voient, en une simple causerie, qu’un nouveau combat d’esprit et de répartie.

Je vais être honnête, je n’ai pas lu Proust. Son roman, À la recherche du temps perdu, m’a toujours effrayé avec ses trois milles pages. Je n’ai pas encore trouvé le courage de le lire. Toutefois, il est inutile de l’avoir lu pour apprécier le spectacle. Sylvie Moreau assure une mise en scène exceptionnelle, mais ce n’est pas étonnant, car elle n’en est pas à ses premières armes. Elle est également l’auteure de ce collage émouvant que je vous conseille vivement d’aller voir avant le 18 mars prochain! Les billets s’envolent vite ne tardez pas!

Dans la tête de Proust au Théâtre l’Espace Libre jusqu’au 18 mars.

Proulx, théâtre, mtlmoments, culturel