Faits Vécus

Avant-hier marquait la fin de mon temps à titre d’employée à temps plein dans un bureau. Pour plusieurs, faire des études et ensuite trouver un emploi permanent pour une compagnie x semble être la clé du bonheur professionnel. Pour moi, ç’a été tout le contraire. Me lever tous les matins pour m’affairer à remplir les poches de ces quelques personnes à la tête d’une entreprise privée, qui ne connaissent même pas mon nom et qui n’ont aucune idée de mon travail, ça me rendait tout sauf heureuse. Don’t get me wrong je suis extrêmement motivée à travailler et à affronter des défis, mais ça doit me revenir, et vite.

Les temps ont changé, et, certains de nous (« les jeunes ») ont besoin d’être valorisés, de se sentir importants, de croire que notre dur réveil à 7 h ce matin en valait la peine. On a envie que ça bouge. On veut révolutionner le monde! On est en train de repousser les limites. Dans l’ère d’Internet, tout est possible. Des millions de gens ont laissé leur emploi pour lancer une « micro entreprise » (terme du futur) sur le web. L’Internet a révolutionné le monde du travail. Le « métro-boulot-dodo », c’est passé-date. On veut se donner à fond, oui, mais afin de jouir du fruit de nos efforts rapidement. On est impatients.

travail ordinateurSource : Pixabay

C’est pourquoi, malgré les risques et les obstacles envisageables, je conseille à tous de trouver votre vocation et de la changer en une carrière. Résultat, vous ne « travaillerez » pas un jour de votre vie. Voici quelques raisons pour lesquelles vous devriez vous lancer à votre compte :

1. Vous ferez face à des défis, et vos projets évolueront à la vitesse que vous désirez.

2. Vous gérez votre horaire comme vous le voulez. Si un mardi après-midi vous avez envie d’aller faire du pédalo, mais qu’un dimanche matin vous avez du temps libre et vous voulez vous avancer dans vos projets, vous êtes libre de le faire !

3. Vous aurez du temps pour vaquer à des activités qui vous rendent heureux, plutôt qu’être enfermés entre 4 murs 40 h/semaine.

Sur une note finale, rappelez-vous que le temps est une des choses les plus précieuses que nous avons. Profitez de votre jeunesse, de votre santé. La vie, ce n’est pas attendre 17 h, attendre le vendredi, attendre les vacances. La vie, ça se passe maintenant.

Alors, à ceux qui sont terrifiés, qui ont peur de perdre leur stabilité, mais qui s’ennuient à mourir, faites comme moi, et allez-y ! Vivez votre vie !

Un article de
Mélina Bélanger's Avatar
Mélina Bélanger

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Les 30 couleurs de la diversité corporelle: un projet porteur à découvrir ce mois-ci