Faits Vécus

Ni à mon bal des finissants du secondaire, encore moins pendant mes études au collégial, pas plus durant les soirées en ville entre amis et les partys de famille… Non je ne consomme pas d’alcool.

Tu me poseras, comme la plupart des gens, la fameuse question qui vient en combo avec l’expression faciale d’incompréhension: POURQUOI ? Pour être honnête avec toi, devoir répondre à cette question à presque tous les évènements où tu vas, ça devient lourd. Ce n’est pas parce que j’ai honte de ce choix, au contraire, je m’assume totalement, mais pourquoi devrais-je sortir ma liste de raisons pour un détail ? Je ne suis pas différente des autres personnes parce que j’ai fait ce choix, alors pourquoi devrais-je me justifier? On ne demande pas à une personne pendant la soirée « pourquoi bois-tu ta bière? » Alors pourquoi l’inverse? Il y a aussi cette question « Comment fais-tu pour endurer les gens pendant la soirée? » Effectivement, ce n’est pas toujours de tout repos d’avoir conscience de tout ce qui peut arriver dans une soirée, mais ce n’est pas une raison assez imposante pour me faire changer d’avis.

bièreSource : Pixabay

Certains diront que « je manque dont quelque chose » mais honnêtement, comment je suis censée manquer quelque chose qui n’a jamais été ma réalité. Ce choix, je l’ai fait pour moi-même, parce que je ne voyais pas le besoin de consommer quelque chose pour me détendre ou avoir du plaisir (mes amies pourraient te le dire que même sans alcool, il y a Pascale 2.0 qui embarque.)

Outre le fait de seulement s’arrêter sur le « Ben voyons, tu ne bois pas d’alcool », il y a des points positifs auxquels on ne pense pas nécessairement. As-tu pensé à tout l’argent que j’ai économisé ou simplement mis ailleurs depuis toutes ces années? Pendant qu’il y en a en lendemain de veille, moi je suis « top shape » pis je peux commencer ma journée beaucoup plus tôt. Il y a aussi tous les souvenirs que je peux garder en mémoire et toutes les discussions que j’ai eues avec les gens avec qui j’ai eu la chance de partager ma soirée, car je n’ai pas perdu le fil. Sans passer à côté des petits moments de fou rire que je peux avoir en voyant mes amies un peu « cocktail » faire certaines choses qu’elles ne feraient pas habituellement (sans rancune, je vous aime mes poules.)

bouteilles alcoolSource : Pixabay

En aucun cas je juge les gens qui en consomment. Je suis la seule personne de ma « gang » d’amies et même de ma famille qui ne boit pas et je respecte tout le monde sur ce choix. Parce que techniquement, c’est comme si je jugeais les gens qui consomment de la caféine? Si tu as l’âge de boire, tu es assez mature pour être conscient de ce que cela représente. Alors, cette décision, à la fin, t’appartient à toi seul, tout comme ma décision de ne pas consommer d’alcool.

Alors, oui j’ai décidé d’être la fille qui boit son verre d’eau autour de la table, qui va jouer au « beerpong » avec son jus de fruit, qui va sans doute avoir un peu de difficulté à rester réveillée jusqu’aux petites heures du matin et qui va avoir un enterrement de vie de jeune fille probablement différent, mais ça change quoi au fond?

Un article de
Pascale Bujold's Avatar
Pascale Bujold

Pascale est une fille simple et compliquée à la fois! Lorsqu'elle vit une émotion, elle la vit à 100 milles à l'heure. Une grande amoureuse...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Comment vivre à 5000 km de sa famille?