Aboutir dans le domaine artistique

Depuis quelques temps, je reçois des messages via mon Instagram, car on tente de décortiquer le chemin que j’ai suivi pour finir dans le domaine de la conception visuelle. Pour certains, le parcours est tout tracé; Cégep/Université et Hop! Les pieds dans les bottines du grand travailleur! Et il y en a d’autres, comme moi qui prennent un parcours casse-cou. Tu sais, ce genre de parcours dans lequel tu tombes, tu te relèves, pis tu retombes, mais te relèves de nouveau, pour finir par te péter la gueule et en prime, te briser les 4 dents d’en avant (tsé, celles qui t’amènent à avoir l’air intelligent). Bien, c’était ça mon parcours! Plein de doutes, de crises d’angoisse, mais avoir une ambition tellement grande qu’elle veut t’exploser le crâne. Mais surtout, pour moi le domaine des arts ce n’est pas un hobby, c’est vital!

domaine artistique, comment y arriver, chacun son chemin, présentation visuelle, conception visuelle, anais faubert, photographe, blog, lecahier, article

Crédit : Instagram

deux par deux, visuel, conception visuel, comment aboutir dans le domaine, article, blog le cahier, conceptrice visuelle

Crédit : Instagram

Alors le parcours a débuté en littérature, ensuite en théâtre, pour terminer en design d’intérieur et présentation visuelle. Cependant, j’ai des troubles anxieux, alors ça amène un bel amalgame d’émotions qui me conduisent à être Hulk intérieurement. Pis Hulk, bien il est trop gros pour mon petit corps, alors des fois c’est pas beau. Ceci dit, avec les années j’ai fait la rencontre de plusieurs personnes qui souhaitaient également vivre de leur art et qui m’ont aidée dans mon cheminement personnel/émotionnel. Puis, à travers mes études en design d’intérieur, j’ai continué à écrire et à travailler dans un théâtre où j’ai assisté une femme de talent, la metteure en scène Diane Cormier, du Théâtre Parenthèse. C’est un petit théâtre de quartier, dans lequel j’ai été assistante metteure en scène durant près d’un an et demi. J’avais les deux pieds ancrés dans un domaine qui me passionnait en plus de toucher à quelque chose que j’admirais; la mise en scène. Puis, dans mon programme de design, on s’est joint au programme de photo. Ceux-ci avaient besoin d’un concept pour leur projet final. Avec l’aide d’un collègue, nous avons créé une couronne asiatique pour un concept complètement fou, créé par les photographes Bum&Bumette.

Bum&Bumette, photographes, conceptrice visuelle, concept, article, chemin monde artistique, blog, le cahier, article

Crédit : Bum&Bumette

C’est à ce moment-là que j’ai su: je devais combiner toutes mes passions. Je vagabondais dans tellement d’affaires que parfois je me perdais moi-même. Ensuite, plusieurs années plus tard, j’ai pris l’initiative de m’ouvrir un blogue, en ne sachant pas où ça allait m’amener, mais tsé… faut essayer ! Pis j’ai croisé un petit bout de femme, Laurie TB. Une demoiselle remplie de talents qui a ouvert La Ruche Blanche avec la photographe Eva-Maude TC. C’est un joli studio tout blanc et chaleureux, dans Griffintown. C’est à ce moment que j’ai côtoyé l’équipe du Blog Le Cahier et que ce fut, du moins pour moi, une sorte de révélation. De fil et en aiguille, je me suis proposée comme collaboratrice, pour finir par faire partie de l’équipe. Et c’est à travers le blogue que j’ai rencontré plein de gens passionnés telles que les photographes Anaïs Faubert et Michelle Gagné, avec qui j’avais la chance de partager mon rêve: celui de pouvoir travailler dans un domaine qui m’amène à m’épanouir, à créer, à innover, à grandir et à casser la gueule à mes angoisses.

shooting, appartement 200, article, comment aboutir dans le domaine artistique, chacun son chemin, photographe, michelle gagné, mode, blog, le cahier, article

Crédit : Instagram

Anais Faubert photographe

Crédit : Instagram

Puis dans mon cheminement, il y a eu la Directrice Artistique Audrey Lorrain, avec qui cela a cliqué fort. Elle m’a conduite un peu plus loin et m’amène chaque jour à devenir une travailleure autonome plus forte, mais surtout de relever chaque jour de nouveaux défis. Aussi, il y a ma passion pour la mode qui, pour moi, a toujours été un art, un exutoire et une façon de communiquer. Il y a beaucoup de tabous dans le domaine de la mode, puisqu’on communique beaucoup le « Beau » et que pour certains, ça peut sembler superficiel. Mais pour ma part, étant une grande angoissée, créer du beau ça fait beaucoup de bien à mon petit cœur. Pis c'est grâce à l'agencement de tout ça et de la photographe Anaïs Faubert que j'ai mis en oeuvre mon premier bébé et ce n'est que le début. 

premier créatif, anais faubert, photographe, blog, le cahier, comment aboutir dans le domaine artistique, chacun son chemin, blog, le cahier, article

Crédit : Anaïs Faubert

Pour terminer, mes seuls conseils sont de te faire confiance. Assume-toi, aime-toi, fonce, accepte les possibilités qui s’offrent à toi, aime les gens qui t'entourent et apprends d'eux. Puis, comme dirait Ariane Moffatt dans l’une de ses tounes; « L’ouverture d’esprit, n’est pas une fracture du crâne ». Alors ne ferme pas les yeux devant les nouveaux défis. AH! Et aussi ; À chacun son chemin! Car, rien n’arrive pour rien… et qu'en cette nouvelle année, je te souhaite de mettre en oeuvre tes rêves, mais surtout de les voir prendre forme!

Girl Power, Girls bosses of montreal, Michelle Gagné, photographe, assistante, blog, article, comment aboutir dans le domaine artistique, chacun son chemin

Crédit : Instagram

Un p’tit p.s. Je voudrais faire mention d’un beau projet sur lequel j’ai eu la chance d’assister la photographe Michelle Gagné ; Girl Power / Girls Bosses of Montréal. En tant que femme, je suis fière de voir toutes ces femmes/ travailleuses autonomes/ fonceuses, qui s'affirment et qui permettent aux petites comme moi de devenir plus grandes.