Bébé & Cie Faits Vécus

J’ai envie de te parler avant que tu sortes de ce petit bedon. J’ai envie de te préparer mentalement à ton arrivée sur la Terre mais surtout, à ton arrivée dans la vie de ta mère.

Parce qu’il faut que tu le saches : ta mère, elle est malade. Elle est bipolaire avec un trouble de personnalité limite et à cause de ça, ta venue lui fout la chienne mille fois plus qu’à n’importe quelle femme enceinte. Personnellement, je trouve ça plutôt réconfortant de savoir que tu arrives dans sa vie. J’ai comme l’impression que tu viendras apaiser ses angoisses, calmer ce côté-là d’elle. Et ce côté-là, il ne faudra jamais que tu le juges, elle se flagelle assez comme ça et depuis trop longtemps déjà. Oui, ta mère est malade. Mais elle le sait et elle fait tout en son possible pour se prendre en main. Ta mère m’a souvent répété qu’elle n’en revenait pas, que j’étais encore là, après tout ce qu’elle m’avait fait vivre. Mais quand on aime un être humain, on l’aime avec ces bibittes. Et on finit par aimer ses bibittes. Je te jure, tu feras pareil. Ta mère, c’est mon amie «tomboy»; l’avant-midi, elle change mes pneus d’hiver et elle fait mon changement d’huile et l’après-midi, elle me parle des nouvelles tendances coiffure qu’elle a vues en cours, tout en me faisant la plus top des manucure.

Elle est toute chamboulée et excitée en même temps. Elle pleure, elle rit, elle se fâche, elle danse… Parfois tout ça en même temps! Tsé, ta mère, elle est bien spéciale. Ta mère, c’est une de mes meilleures amies depuis belle lurette. Ta mère, c’est celle qui s’en fait sur tout. C’est celle qui s’est mise à angoisser sur le fait qu’elle buvait du Pepsi lorsqu’elle a appris ta venue. C’est celle qui doute tellement mais tellement d’elle et de ce qu’elle peut t’offrir, qu’elle t’offrira le plus beau et qu’encore, elle continuera à douter.

Chaque future maman que j’ai connue m’a déjà dit «J’ai peur de ne pas être une bonne mère!»… Et ta mère, elle n’a pas juste peur… Elle n’en dort pas, tellement ça la torture. Et pourtant. Tu auras droit à la plus vraie relation qui existe. Parfois pas la plus saine, mais la plus vraie, ça je te le jure. Ta mère est  trop proche de ses émotions. Dès qu’elle en sent une venir, ça ne prend pas une seconde avant que la Terre entière le sache. Ta mère ne garde RIEN pour elle, lorsqu’on parle de ses émotions. Mais tu pourras lui faire confiance quand tu te confieras à elle; elle et une tombe: même combat.

Si tu es un petit garçon, elle t’apprendra à faire des changements d’huile, à changer des pneus. Je t’imagine en petit punk, avec ton coat en cuir et tes cap d’acier.  Par-dessus tout, elle t’apprendra mieux que quiconque comment traiter les petites filles. Le respect sera ta plus grande valeur, remercie-la déjà. Elle t’apprendra que JAMAIS on ne lève le ton sur une fille. Ni la main. Les filles sont fragiles et elle, elle la appris à ses dépens. Tu seras un vrai homme, un homme bon.

Si tu es une petite fille, elle t’apprendra à être la «tomboy» de la gang mais tu auras toujours les plus beaux cheveux et les plus beaux maquillages. Je te vois déjà en robe, avec tes Converse et ta casquette! Elle t’apprendra à ne jamais te laisser piler dessus. Elle te montrera à marcher la tête haute. Très haute. Elle te montrera la confiance en soi; elle voudra que tu en aies trop, ne voudra pas que tu en manques car elle sait ce que c’est, que de se la faire enlever à petit feu, au complet.

Petit être humain qui s’en vient… Je te souhaite une vie remplie de fous rires avec ta mère, c’est ce qu’elle aime le plus au monde : RIRE! Je souhaite à ta mère que ses angoisses soient chose du passé, au moment où tes petits pieds lui donneront des petits coups dans l’ventre. Je vous souhaite une vie calme car vous le méritez… Elle le mérite. Tellement mais tellement. Enfin.

Un article de
Joanie Hébert's Avatar
Joanie Hébert

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Ces 4 salades estivales te feront saliver