Mode & Beauté

Direction Montréal cette semaine pour visiter une boutique dont la notoriété n’est plus à faire : Belle et Rebelle. Leur mission? Prouver qu’il n’est pas si compliqué qu’il en a l’air de porter des vêtements québécois. Place à l’incontournable de l’achat local et responsable! Chez Belle et Rebelle, c’est 100% Québécois et l’équipe fait affaire avec plus de 100 créateurs, tels que Annie 50, Birds of North America, Cokluch, Encantados, Eve Gravel, Jennifer Glasgow pour ne nommer que ceux-là. La boutique propose du linge, mais aussi des accessoires comme des bijoux, sacs à mains, montres, ceintures, chaussures, etc. En général, la clientèle correspond à la femme entre 30 et 50 ans qui se cherche des morceaux originaux pour vaquer à ses différentes occupations quotidiennes.

LE_CAHIER_EP_04_V3.2.Still003LE_CAHIER_EP_04_V3.2.Still002Un autre aspect central à la boutique; la femme, la vraie. Elle lui offre de «se sentir belle et bien en tout temps». J’ai (Andréanne n’était pas du tournage cette semaine) trouvé ingénieuse l’idée d’offrir aux clientes une charte de la taille dans la cabine. Ainsi, vous êtes plus du type poire? Eh bien vous saurez véritablement ce qui vous convient! La direction de la boutique a également demandé à certains créateurs d’agrandir leurs morceaux, parce qu’elle est consciente que dans la vie, ce ne sont pas seulement des mannequins de 6 pieds pesants 100 livres trempées qui magasinent! Bravo! D’ailleurs, si vous allez visiter leur boutique en ligne, vous pourrez constater que les mannequins sont des employées de la boutique. Génial non? Dès l’arrivée de l’équipe de tournage, il a été frappant de constater à quel point cette petite équipe qu’est Belle et Rebelle se plait au travail. La gérante qui donnait l’entrevue, Isabelle Di Torre, chantait à l’arrière de la boutique avec ses collègues et il n’a fallu que cinq minutes pour que j’aie une infinie d’ensemble  soigneusement choisie à essayer.

Issue de leur boutique en ligne

LE_CAHIER_EP_04_V3.2.Still004LE_CAHIER_EP_04_V3.2.Still001Autre point qui m’a beaucoup plu; leur utilisation des médias sociaux. Plusieurs profitent de cette vitrine pour mousser  leurs  boutiques et c’est normal. Cependant, j’applaudis le fait qu’elle ait porté la réflexion plus loin. Si vous naviguez sur leur page, vous verrez que les employées entreprennent des discussions avec les clientes. En entrevue, Isabelle m’avait expliqué que pour elles «oui (elles) vendent des morceaux de linge, mais avant tout (elles) sont des humains», alors il était important de faire réagir leurs abonnés sur différents aspects de la vie. La boutique a donné naissance en 2009 à La Petite Rebelle, qui elle est pour une clientèle un peu plus jeune. Cette dernière propose des créations d’ici, mais également d’ailleurs à des prix encore plus accessibles. Vous habitez Sherbrooke? Merveilleux, Belle et Rebelle s’y trouve.

Un article de
Natacha Lavigne's Avatar
Natacha Lavigne

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

5 places où dégourdir tes jambes cet automne